June 15, 2018 / 6:44 AM / 4 months ago

H&M inquiète avec des ventes encore en stagnation

STOCKHOLM (Reuters) - H&M a annoncé vendredi que ses ventes avaient stagné pour un deuxième trimestre consécutif, le numéro deux mondial du prêt-à-porter continuant à souffrir du ralentissement de la fréquentation de ses magasins.

H&M a annoncé vendredi que ses ventes avaient stagné pour un deuxième trimestre consécutif, le numéro deux mondial du prêt-à-porter continuant à souffrir du ralentissement de la fréquentation de ses magasins. /Photo d'archives/REUTERS/Leonhard Foeger

Le titre perdait 3,98% à 08h20 GMT à la Bourse de Stockholm, l’une des plus fortes baisses de l’indice européen Stoxx 600 (-0,12%).

Les ventes en monnaies locales du groupe suédois, TVA incluse, n’ont pas progressé sur le trimestre mars-mai, le deuxième de son exercice décalé, par rapport à la même période de 2017 alors que les analystes interrogés par Reuters s’attendaient à une progression de 0,5%.

H&M ne parvient pas à sortir de la spirale négative provoquée par le ralentissement de la fréquentation des magasins de sa marque, qui constituent l’essentiel de son activité. Ses ventes patinent, son bénéfice imposable se contracte et son cours de Bourse a chuté de plus de moitié en un peu plus de deux ans.

Le groupe prévoit une baisse de ses ventes à magasins constants cette année, avant un retour de la croissance attendu en 2019.

Ses ventes hors TVA ont augmenté de 1% à 52,0 milliards de couronnes (5,14 milliards d’euros) sur le trimestre, ce qui est là aussi inférieur à la prévision des analystes d’une hausse de 3% à 53,0 milliards de couronnes.

H&M SOUFFRE DE LA COMPARAISON AVEC INDITEX

Ces résultats souffrent de la comparaison avec ceux de son grand concurrent Inditex, propriétaire de l’enseigne Zara, dont les ventes hors effets de changes ont augmenté de 7% sur le trimestre avril-mai et de 9% au cours des six semaines suivantes.

“H&M a publié aujourd’hui des ventes au T2 légèrement inférieures au consensus, ce qui, nous pensons, va soulever des inquiétudes quant à des rabais supplémentaires (...) à l’approche de la publication des résultats semestriels le 28 juin. Nous restons prudents sur H&M”, a commenté Richard Chamberlain, analyste de RBC, qui est à “sous-performer” sur le titre.

“H&M affiche désormais environ trois ans de ventes (à périmètre constant) négatives (sur un an). Pour le T2, nous estimons que les ventes (à périmètre constant) ont baissé de 4% à 5% (sur un an).”

Le groupe suédois disposait à la fin du trimestre de 4.801 magasins, soit 7% de plus qu’il y a un an.

Il a entrepris en 2017 de revoir la répartition entre ses différents types de points de vente, en s’efforçant de fermer surtout des boutiques H&M et de développer ses nouvelles marques.

Malgré cela, environ neuf magasins sur 10 sont encore exploités sous la marque H&M alors que pour Inditex, les boutiques Zara en représentent moins de quatre sur 10.

Bertrand Boucey pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below