June 14, 2018 / 2:33 PM / 6 months ago

Wall Street ouvre en hausse après les ventes au détail et la BCE

(Reuters) - La Bourse de New York a ouvert en hausse jeudi après les chiffres meilleurs que prévu des ventes au détail le mois dernier tandis que les annonces de la Banque centrale européenne (BCE) ont fait plier l’euro face au dollar, favorisant les marchés actions en Europe.

La Bourse de New York a ouvert en hausse jeudi. Quelques minutes après l'ouverture, le Dow Jones gagne 0,3%. /Photo prise le 13 juin 2018/REUTERS/Brendan McDermid

Quelques minutes après l’ouverture, le Dow Jones gagne 75,39 points, soit 0,3%, à 25.276,59 points. Le Standard & Poor’s 500, plus large, progresse de 0,3% à 2.784,01 points et le Nasdaq Composite prend 0,54% à 7.736,87 points.

Aux indicateurs, la progression plus forte que prévu des ventes au détail en mai, dernier signe en date d’une accélération de la croissance économique américaine au deuxième trimestre, contribue au renchérissement du dollar.

Le billet vert grimpe de 0,56% face à un panier de devises de référence.

Les inscriptions hebdomadaires au chômage ont, de leur côté diminué, de manière inattendue aux Etats-Unis à un plus bas de près de 44 ans et demi.

Le dollar profite également de l’affaiblissement de l’euro après les annonces de la BCE sur la fin programmée du programme de rachats d’actifs (QE) et la trajectoire future des taux.

L’EURO CHUTE APRES LA BCE

Si la BCE n’a pas modifié ses taux d’intérêts, elle a annoncé qu’elle arrêterait à la fin de l’année d’acheter des obligations sur les marchés et qu’elle ne relèverait pas ses taux avant la fin de l’été 2019 et ce, “aussi longtemps que nécessaire pour assurer une évolution de l’inflation conforme aux anticipations actuelles d’un ajustement durable”, a-t-elle ajouté dans un communiqué.

Les marchés obligataires et des changes ont vivement réagi à cette mention, s’inscrivant en net repli, et plus encore lors de la conférence de presse de Mario Draghi, le président de l’institution, qui a annoncé que la BCE avait revu à la hausse sa prévision d’inflation pour la zone euro cette année tout en abaissant sa prévision de la croissance économique.

L’euro s’est retourné à la baisse et perd 1,03% à 1,1668 dollar. Il s’agit de sa plus forte baisse en une séance depuis octobre 2017.

Le rendement du Bund allemand de référence recule à 0,45% et son équivalent français perd près de 4 points de base à 0,79%.

De son côté, le rendement des Treasuries est reparti à la baisse et évolue autour de 2,96% après le ton plus restrictif adopté par la Réserve fédérale (Fed) qui a relevé mercredi sa prévision de hausses de taux pour l’année à quatre contre trois anticipées auparavant.

La chute de l’euro a permis aux indices actions européens de passer dans le vert. A l’heure de l’ouverture de Wall Street, le CAC 40 parisien gagne 1,19%, le Dax allemand 1,23% et le FTSE londonien 0,59%.

Aux valeurs américaines, Comcast avance de 5,17% après avoir proposé à la Twenty-First Century Fox (+1,86%) de lui racheter pour 65 milliards (55 milliards d’euros) les actifs qu’elle avait déjà conclu de céder à Walt Disney en décembre pour un montant alors estimé à 52,4 milliards de dollars.

Édité par Blandine Hénault

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below