June 12, 2018 / 8:20 PM / 2 months ago

Wall Street en petite hausse avant la décision de la Fed

NEW YORK (Reuters) - Wall Street a terminé en légère hausse mardi dans un marché prudent, malgré les signaux positifs envoyés par Donald Trump et Kim Jong-un, à la veille de la décision de la Réserve fédérale qui devrait relever ses taux pour la deuxième fois de l’année.

La Bourse de New York a fini stable ou en légère hausse mardi. L'indice Dow Jones est quasiment stable (-0,01%). /Photo prise le 4 juin 2018/REUTERS/Lucas Jackson

L’indice Dow Jones est quasiment stable (-1,58 point, soit -0,01%, à 25.320,73. Le S&P-500, plus large, a pris 4,85 points, soit 0,17%, à 2.786,85. Le Nasdaq Composite a avancé de son côté de 43,87 points (+0,57%) à 7.703,79 points.

La “rencontre historique” entre Donald Trump et Kim Jong-un à Singapour s’est conclue par la signature d’un document “complet” scellant l’engagement des deux dirigeants à mener une dénucléarisation complète de la péninsule coréenne tout en garantissant la sécurité de la Corée du Nord.

Malgré le recul de certaines valeurs dans le secteur de la défense - notamment Raytheon (-2,80%), Lockheed Martin (-1,30%) et Northrop Grumman (-1,50%) - ces annonces ont eu peu d’effet sur les marchés.

L’attention des investisseurs a surtout été mobilisée sur la perspective d’un relèvement des taux de la Fed à l’issue de sa réunion de mardi et mercredi, et les annonces que fera jeudi la Banque centrale européenne (BCE) qui pourrait évoquer l’arrêt de son programme de rachats d’actifs d’ici à la fin de l’année.

“Les marchés d’actions regardent vraiment au-delà des questions commerciales et géopolitiques et se concentrent sur les fondamentaux”, dit Terry Sandven (U.S. Bank Wealth Management).

La publication avant l’ouverture des prix à la consommation aux Etats-Unis de mai, ressortis en légère hausse conformément aux attentes, a eu peu d’impact sur la tendance.

Avant la décision de la Fed sur les taux, le dollar se raffermit face à un panier de devises de référence et le rendement du 10 ans américain est en légère hausse.

Aux valeurs individuelles, Twitter a gagné 5,00% à 43,39 dollars après un relèvement d’objectif de cours de JPMorgan, passé de 11 dollars à 50 dollars.

AT&T (+0,50%) et Time Warner (-0,05%) attendaient après-Bourse la décision de la justice sur le rachat du groupe de médias par l’opérateur de télécommunications pour 85 milliards de dollars (72 milliards d’euros).

Un feu vert pourrait déclencher une vague de concentration dans le secteur et constituer le premier test grandeur nature de la politique antitrust de l’administration Trump.

Tesla a pris 3,21%. Le groupe a annoncé la suppression d’environ 9% de ses effectifs afin d’améliorer sa rentabilité sans mettre en danger la montée en puissance de la production de sa berline Model 3.

L’équipementier médical Stryker a encore perdu 4,26%, après 5,12% lundi, suite à une information selon laquelle il avait contacté son concurrent Boston Scientific en vue d’une proposition de prise de contrôle.

Caroline Valetkevitch et Sruthi Shankar, Patrick Vignal et Juliette Rouillon pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below