June 12, 2018 / 10:39 AM / 6 months ago

Victoire sur le tapis vert pour les semelles rouges de Louboutin

La Cour de Justice européenne a tranché : les semelles rouges des chaussures à talons hauts pour femmes du chausseur français Christian Louboutin sont bien un élément constitutif de cette marque de luxe, a-t-elle jugé dans un arrêt rendu mardi. /Photo d'archives/REUTERS/Stefan Wermuth

PARIS (Reuters) - La Cour de Justice européenne a tranché : les semelles rouges des chaussures à talons hauts pour femmes du chausseur français Christian Louboutin sont bien un élément constitutif de cette marque de luxe, a-t-elle jugé dans un arrêt rendu mardi.

Elle donne ainsi raison à Christian Louboutin dans son contentieux avec la société néerlandaise Van Haren, qui a vendu en 2012 des chaussures à talons hauts pour femmes dont la semelle était aussi revêtue de couleur rouge.

Christian Louboutin avait alors saisi la justice des Pays-Bas pour faire constater que Van Haren s’était rendu coupable de contrefaçon et le tribunal de La Haye avait interrogé la Cour de Luxembourg sur l’interprétation des règles européennes.

Dans un communiqué, la maison Christian Louboutin, fondée en 1991, s’est félicitée de cette décision, qui confirme selon elle “la pleine validité de la marque ‘semelle rouge’”.

“Depuis 26 ans, la semelle rouge permet au public d’attribuer l’origine du soulier à son créateur, Christian Louboutin”, rappelle ce communiqué.

Emmanuel Jarry, édité par Yves Clarisse

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below