June 11, 2018 / 1:48 PM / 2 months ago

Wall Street hésite après le fiasco du G7

PARIS (Reuters) - Wall Street se cherche une tendance lundi dans les premiers échanges, les investisseurs accueillant avec retenue le revirement de Donald Trump à l’issue du sommet du G7 et tournant leurs regards vers Singapour où le président américain doit rencontrer mardi le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un.

Wall Street se cherche une tendance lundi dans les premiers échanges. L'indice Dow Jones gagne 0,16%. /Photo prise le 2 mai 2018/REUTERS/Brendan McDermid

L’indice Dow Jones gagne 41,43 points, soit 0,16%, à 25.357,96 points quelques minutes après l’ouverture.

Le Standard & Poor’s 500, plus large, progresse de 0,1% à 2.781,94 points et le Nasdaq Composite prend 0,06% à 7.650,38 points.

La semaine qui s’ouvre sera chargée avec en outre les réunions de politique monétaire de la Réserve fédérale, mardi et mercredi, puis de la Banque centrale européenne, jeudi.

La Fed devrait annoncer qu’elle relève à nouveau ses taux et la BCE pourrait évoquer l’arrêt avant la fin de l’année de son programme de rachats d’actifs, deux évolutions susceptibles de réduire l’appétit des investisseurs pour les actifs risqués.

“Le moral est relativement bon sur les marchés financiers au début d’une semaine très chargée et les investisseurs paraissent accorder peu d’importance au sommet du G7”, note Craig Erlam, analyste de marché pour OANDA.

Le week-end a été dominé par le G7 et ses rebondissements avec la décision de Donald Trump, après avoir quitté le sommet, de retirer la signature américaine du communiqué commun concluant deux jours de négociations tendues, un changement de pied critiqué par les autres pays membres du groupe.

“Tout le monde aurait souhaité une issue différente mais ce n’est pas une surprise quand on connaît les vues de Donald Trump sur le commerce mondial et son attitude combative vis-à-vis de ses alliés”, poursuit Craig Erlam.

LE DOLLAR PIÉTINE, LE PÉTROLE RECULE

Le président américain reste dans l’actualité puisqu’il est arrivé à Singapour où il doit rencontrer mardi Kim Jong-un. Les deux dirigeants disent avoir pour ambition d’ouvrir la voie à un traité de paix entre les deux Corées, officiellement toujours ennemies depuis la guerre de 1950-1953, et à une dénucléarisation de la péninsule coréenne.

Aux valeurs à Wall Street, Envision Healthcare gagne 2,75% après l’annonce de son rachat par KKR (-0,30%) pour 5,57 milliards de dollars (4,72 milliards d’euros).

L’actualité des entreprises est chargée avec en outre le feu vert du Comité sur les investissements étrangers aux Etats-Unis (CFIUS) au rachat de l’assureur Genworth Financial par China Oceanwide. L’action Genworth bondit de 27,56%.

Le dollar est quasiment inchangé face à un panier de référence. Sur le marché obligataire, le rendement du 10 ans américain anticipe la hausse des taux à venir et prend trois points de base à 2,966%.

Sur le front du pétrole, les cours du brut sont repartis à la baisse après l’annonce d’une hausse de la production en Russie et du nombre de puits de forage aux Etats-Unis. Le Brent de la mer du Nord et le brut texan perdent chacun autour de 1%.

En Europe, les principales Bourses réduisent un peu leurs gains, pénalisées notamment par la vigueur de l’euro, qui prend 0,2% pour se rapprocher de 1,18 dollar. Le CAC 40 prend 0,05%, le Stoxx 600 0,31%.

La tendance reste soutenue par des nouvelles rassurantes venues d’Italie, où le nouveau ministre de l’Economie a assuré que le gouvernement dont il faisait partie n’avait pas l’intention de sortir le pays de la zone euro.

Avec Sruthi Shankar, édité par Blandine Hénault

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below