April 27, 2018 / 7:57 PM / 22 days ago

COR-Airbus garde encore un peu le secret sur les prix de ses avions

par Tim Hepher

C'est l'un des secrets les moins bien gardés de l'aviation, mais Airbus a laissé planer encore un peu le suspens vendredi sur les rabais consentis sur les prix de ses avions. /Photo prise le 20 avril 2018/REUTERS/Régis Duvignau

(Reuters) - Au §13, bien lire que Boeing publie la valeur de son carnet de commandes en tenant compte des rabais

C’est l’un des secrets les moins bien gardés de l’aviation, mais Airbus a laissé planer encore un peu le suspens vendredi sur les rabais consentis sur les prix de ses avions.

Le groupe européen, qui a modifié ses normes comptables pour ses résultats du premier trimestre, avait dit en février qu’il dévoilerait le montant de son énorme carnet de commandes. Mais son montant ne figurait pas dans les chiffres publiés vendredi. .

“Nous dévoilerons la totalité de l’arriéré du montant au plus tard dans nos résultats 2018”, a dit un porte-parole, ajoutant que cela reflèterait “les futurs revenus minimums”.

La démarche visant à faire la lumière sur les prix réels a fait parler dans un secteur où les constructeurs ont longtemps insisté pour que les compagnies aériennes gardent le secret sur les prix qu’elles négociaient.

LA MOITIÉ DU PRIX CATALOGUE

Traders et analystes estiment qu’un avion ne se vend généralement pas plus de la moitié du prix catalogue.

Boeing, le concurrent d’Airbus, offre des réductions similaires, précisent-ils.

Ces pratiques peuvent paraître curieuses dans un secteur qui compte peu de fournisseurs, des demandes en excès et des droits d’entrée élevés.

Mais elles ouvrent la porte à des relations lucratives qui peuvent durer des décennies.

Il est difficile de les briser sans consentir des prix bas ou sans racheter les avions d’un concurrent.

“Le mystère du duopole entre Airbus et Boeing, c’est que malgré tout, il y a une concurrence incroyable”, déclare un responsable du secteur.

A la fin 2017, les avions en attente de production d’Airbus représentaient un montant de 997 milliards d’euros, aux prix catalogue.

Des sources proches des deux groupes indiquent que les compagnies aériennes comprennent le prix de leurs avions , et que sur leur marché, il n’y a pas de pression significative sur les prix de leurs principaux modèles.

Boeing publie déjà la valeur de son carnet de commandes aux prix nets, en tenant compte des rabais. Il a récemment réduit la taille de ce carnet, qui atteignait 415 milliards de dollars (343 milliards d’euros) à la fin du premier trimestre, pour refléter le fait que certains avions ne seraient probablement pas livrés. Le groupe américain a également adopté de nouvelles règles comptables.

Aucune compagnie ne devrait lever le voile sur ses accords individuels, ce qui signifie que des prix artificiellement élevés devraient continuer à être annoncés dans les salons aéronautiques.

Les prix catalogue ne sont toutefois pas sans un objectif.

Ils sont utilisés pour calculer des clauses “d’augmentation” grâce auxquelles les planificateurs récupèrent une partie des réductions consenties pour compenser l’inflation pendant les longs délais de production.

Catherine Mallebay-Vacqueur pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below