April 25, 2018 / 4:53 PM / a month ago

Axa tente de rassurer ses actionnaires sur le rachat de XL Group

par Matthieu Protard

Axa s'est efforcé mercredi de rassurer ses actionnaires sur sa capacité à financer le rachat pour 12,4 milliards d'euros de l'assureur américain XL Group, source d'inquiétudes aussi sur les marchés. /Photo prise le 5 mars 2018/REUTERS/Yves Herman

PARIS (Reuters) - Axa s’est efforcé mercredi de rassurer ses actionnaires sur sa capacité à financer le rachat pour 12,4 milliards d’euros de l’assureur américain XL Group, source d’inquiétudes aussi sur les marchés.

Lors de son assemblée générale, la direction de l’assureur français a expliqué avoir suffisamment de ressources financières pour cette acquisition, même en cas de retard de son projet de mise en Bourse de sa filiale américaine d’assurance vie et de gestion d’actifs Axa Equitable.

Axa espère en effet lever avec cette introduction en Bourse (IPO), prévue avant fin juin, quelque 3 milliards d’euros.

Le groupe français financera le reste du montant de l’acquisition avec sa trésorerie, l’émission de dette subordonnée ainsi qu’avec le remboursement par ses entités américaines de dettes intra-groupe.

Axa a d’ailleurs annoncé ce jour avoir finalisé pour trois milliards de dollars de transactions intra-groupe pour préparer cette introduction en Bourse sur le New York Stock Exchange et financer le rachat de XL Group.

“Nous sommes confiants de faire cette IPO. Si elle est retardée, ce n’est pas du tout un drame”, a déclaré Gérald Harlin, le directeur financier d’Axa, en réponse à une question d’un actionnaire.

“Il faut savoir raison garder. Nous parlons de 3 milliards d’euros qui dépendent de cette IPO”, a-t-il ajouté. “Trois milliards d’euros, c’est six mois de cash-flows pour le groupe. C’est relativement peu, sans tenir compte du fait que de façon régulière, de façon récurrente, nous avons toujours un certain nombre d’actifs que nous pouvons céder.”

Gérald Harlin, qui est aussi directeur général adjoint d’Axa, a également ajouté que le groupe disposait d’un crédit-relais de 9 milliards d’euros, tout en précisant que le groupe ne prévoyait pas d’en faire usage pour financer l’opération. “Mais ce prêt-relais existe”, a-t-il souligné.

Selon des sources bancaires, l’assureur français pourrait lancer l’IPO de ses activités américaines dès le vendredi 27 avril.

Pour se renforcer dans l’assurance dommage et réduire le point de l’assurance vie dans ses activités, Axa a annoncé début mars le rachat de XL Group. Mais le prix de 12,4 milliards d’euros a été jugé trop élevé par les investisseurs, entraînant une chute de près de 10% du titre Axa le jour de l’annonce.

La transaction a aussi amené l’agence de notation Standard & Poor’s à placer la note de crédit d’Axa sous surveillance avec implication négative.

Edité par Dominique Rodriguez

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below