April 24, 2018 / 6:01 AM / 4 months ago

PSA: Bond de 42% du CA au 1er trimestre, les volumes compensent les changes

PARIS (Reuters) - PSA a fait état mardi d’un bond de 42,1% de son chiffre d’affaires au premier trimestre, un record de ventes en volumes grâce à ses derniers modèles et l’apport d’Opel- Vauxhall éclipsant les effets de changes négatifs.

PSA a fait état mardi d'un bond de 42,1% de son chiffre d'affaires au premier trimestre, un record de ventes en volumes grâce à ses derniers modèles et l'apport d'Opel- Vauxhall éclipsant les effets de changes négatifs. /Photo prise le 1er mars 2018/REUTERS/Benoit Tessier

Le groupe sochalien, qui a enregistré sur les trois premiers mois de l’année 1,05 million de ventes mondiales, un niveau jamais atteint sur la période, a réalisé un chiffre d’affaires de 18,2 milliards d’euros.

Ce chiffre est légèrement inférieur au consensus Inquiry Financial pour Reuters qui donnait 18,35 milliards.

A 09h30, l’action PSA cède 0,48% à 20,63 euros, en ligne avec l’indice européen des valeurs automobiles (-0,47%).

Le constructeur a confirmé ses prévisions de marché pour 2018 : une stabilisation en Europe, une croissance de 2% en Chine et un bond de 10% en Russie.

Il a également réaffirmé les objectifs à moyen terme de son plan stratégique “Push to pass”. Ceux-ci n’incluent pas Opel, l’ancienne filiale de General Motors pour laquelle il n’a pas encore trouvé un accord avec les syndicats allemands sur la restructuration..

PSA a expliqué la hausse de son chiffre d’affaires (+13,3% pour la division historique Peugeot, Citroën et DS) notamment par l’amélioration des volumes et du mix pays (+6%).

Le groupe a également bénéficié d’une hausse de son mix produit (+4,5%), reflet du succès de nouveautés comme les derniers SUV Peugeot 2008 et 3008, et de l’impact des ventes à ses partenaires, notamment Opel.

Ces effets positifs ont plus que compensé les impacts négatifs de changes, ressortis à -2,8% au premier trimestre.

“(Les changes) demeurent un fort vent contraire”, a souligné Jean-Baptiste de Chatillon, directeur financier du groupe, au cours d’une téléconférence avec les analystes. “La part la plus importante vient du peso argentin (...), que nous compensons partiellement avec nos prix.”

Au total, PSA est parvenu à hisser ceux-ci de 0,8% au premier trimestre.

Edité par Gwénaëlle Barzic

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below