April 18, 2018 / 1:35 PM / 3 months ago

Crédit mutuel: Les caisses locales d'Arkéa soutiennent le divorce

PARIS (Reuters) - Le Crédit mutuel Arkéa, la branche sécessionniste du groupe mutualiste Crédit mutuel, a annoncé mercredi que 290 de ses 331 caisses locales avaient voté en faveur de l’indépendance à l’issue d’un processus de consultations mené en région.

Le Crédit mutuel Arkéa, la branche sécessionniste du groupe mutualiste Crédit mutuel, a annoncé mercredi que 290 de ses 331 caisses locales avaient voté en faveur de l'indépendance à l'issue d'un processus de consultations mené en région. /Photo prise le 6 septembre 2017/REUTERS/Stéphane Mahé

La banque régionale indique dans un communiqué qu’en Bretagne, son fief, 216 caisses ont voté pour le divorce avec le Crédit mutuel. Dans le Sud-Ouest, autre fédération d’Arkéa, 68 caisses ont aussi approuvé le séparation et six autres caisses de la fédération du Massif central, l’ont également voté.

“Les administrateurs des caisses locales ont fait un choix fort et clair en faveur de l’indépendance”, souligne Jean-Pierre Denis, président du groupe Arkéa.

La banque indique qu’elle va désormais engager la “mise en oeuvre opérationnelle” de son indépendance.

Il reste qu’Arkéa doit pour ce faire soumettre aux régulateurs un nouveau schéma concret de sortie et les convaincre de la faisabilité de son projet.

Le mois dernier, la Banque centrale européenne et l’autorité bancaire française ont retoqué le projet d’indépendance d’Arkéa, jugeant que son projet de devenir un “organisme central” était d’une “validité juridique douteuse”.

Le gouvernement a indiqué à plusieurs reprises qu’il n’entendait pas modifier la loi pour permettre une réorganisation du Crédit mutuel.

Dans son rapport, Christian Noyer, l’ancien gouverneur de la Banque de France, a aussi recommandé en février de maintenir l’unité du groupe Crédit mutuel, estimant que la viabilité d’une banque Arkéa indépendante n’était pas démontrée.

Réagissant aux consultations menées par Arkéa, la Confédération nationale du Crédit mutuel (CNCM), l’organe central du groupe bancaire mutualiste, a indiqué qu’il ne reconnaissait pas la validité des votes.

“La Confédération a, en effet, reçu de nombreux témoignages d’administrateurs mutualistes, concordants, témoignant des pratiques non-démocratiques qui ont émaillé le déroulement de ce vote”, souligne dans un communiqué la CNCM qui continue de plaider en faveur de l’unité du Crédit mutuel.

“Le vote s’est déroulé dans la majorité des cas à main levée, contrairement aux principes posés par la Confédération pour les décisions stratégiques”, ajoute l’organe central.

Matthieu Protard et Maya Nikolaeva, édité par Jean-Michel Bélot

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below