April 18, 2018 / 1:35 PM / 5 months ago

Villeroy (BCE) fait état de risques accrus

NEW YORK (Reuters) - La Banque centrale européenne pourrait devoir revoir sa trajectoire de normalisation progressive de la politique monétaire si les risques croissants liés au protectionnisme, aux taux de change ou aux fluctuations des marchés finissent par peser sur l’inflation, a estimé mercredi François Villeroy de Galhau, le gouverneur de la Banque de France.

La Banque centrale européenne pourrait devoir revoir sa trajectoire de normalisation progressive de la politique monétaire si les risques croissants liés au protectionnisme, aux taux de change ou aux fluctuations des marchés finissent par peser sur l'inflation, a estimé mercredi François Villeroy de Galhau, le gouverneur de la Banque de France (photo). /Photo d'archives/REUTERS/Susana Vera

“Nous devons être attentifs à un possible scénario de risques cumulés, dont la probabilité a récemment augmenté : un effet de rétroaction négatif dû aux menaces protectionnistes, aux mouvements défavorables des taux de change et à d’abruptes corrections sur les marchés financiers”, a-t-il dit lors d’une conférence à New York.

“Une telle conjonction négative aurait pour effet de durcir les conditions financières et de détériorer les perspectives de croissance dans la zone euro”, a-t-il ajouté. “L’orientation de notre politique monétaire devrait alors être adaptée en fonction de l’impact ultime sur les perspectives d’inflation.”

Jonathan Spicer, Véronique Tison pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below