April 12, 2018 / 7:33 AM / in 4 months

L'accélération de l'inflation en mars en France revue en hausse

PARIS (Reuters) - Le rythme de l’inflation a fortement accéléré en mars en France, un peu plus qu’estimé initialement, la hausse des prix à la consommation sur un an s’établissant à 1,6% contre 1,2% à fin février, selon les données définitives publiées jeudi par l’Insee.

Le rythme de l'inflation a fortement accéléré en mars en France, un peu plus qu'estimé initialement, la hausse des prix à la consommation sur un an s'établissant à 1,6% contre 1,2% à fin février. /Photo d'archives/REUTERS/Régis Duvignau

Il s’agit toujours d’un plus haut depuis octobre 2012, malgré le relèvement de 0,1 point de ce chiffre, l’Insee ayant évoqué une progression de 1,5% de l’indice des prix à la consommation (IPC) sur les douze mois à fin mars dans son estimation provisoire publiée à la fin du mois dernier.

L’évolution sur un an de l’indice des prix harmonisé IPCH - qui permet des comparaisons avec les autres pays de la zone euro - a en revanche été confirmée à +1,7% - là aussi un plus haut depuis octobre 2012 - après +1,3% à fin février.

L’Insee a par ailleurs confirmé l’évolution de l’indice IPC français sur le seul mois de mars à +1,0% et également maintenu inchangée l’évolution mensuelle de l’indice IPCH, à +1,1%.

En données corrigées des variations saisonnières, les prix à la consommation français ont rebondi de 0,5% en mars après un repli de 0,3% en février et affichent aussi une augmentation de 1,6% sur un an.

L’inflation sous-jacente (hors tarifs publics et produits à prix volatils) a progressé de 0,3% le mois dernier et son évolution sur un an s’inscrit en faible hausse, à +0,9% après +0,8% en février.

Quant à l’inflation hors tabac, elle s’établit à 1,3% en rythme annuel.

L’augmentation globale des prix à la consommation en mars a notamment été alimentée par la hausse des prix du tabac et celle des prix des biens manufacturés après la fin des soldes d’hiver, rappelle l’Insee.

Cette évolution recouvre une vive augmentation des prix du tabac (+13,2%), une hausse moins marquée des prix des produits manufacturés (+2,1%) ainsi qu’une progression des prix des produits alimentaires et des services (+0,4% dans les deux cas).

Dans le même temps, les prix de l’énergie ont nettement reculé (−0,7%), dans le sillage des prix des produits pétroliers.

Myriam Rivet, édité par Simon Carraud

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below