April 10, 2018 / 3:37 PM / 5 months ago

Exxon discute d'un projet de gaz aux USA avec le Qatar

(Reuters) - Exxon Mobil discute avec le Qatar d’un projet d’investissement dans les gaz de schiste aux Etats-Unis, rapporte mardi le Wall Street Journal, citant des sources proches du dossier.

Exxon Mobil discute avec le Qatar d'un projet d'investissement dans les gaz de schiste aux Etats-Unis, rapporte mardi le Wall Street Journal, citant des sources proches du dossier. /Photo d'archives/REUTERS/Toru Hanai

L’opération pourrait se faire via une coentreprise dans laquelle le Qatar, par l’intermédiaire de Qatar Petroleum, pourrait s’associer ou investir dans de futurs gisements avec la division XTO Energy d’Exxon, croit savoir le WSJ.

Aucun accord n’a pour le moment été finalisé, ajoute-t-il. Le montant de l’investissement envisagé par le Qatar et XTO Energy n’a pas également été précisé.

Exxon, qui cible le Qatar pour des projets d’investissements dans le gaz naturel liquéfié (GNL), s’est déjà associé à Qatar Petroleum dans des pays comme Chypre et le Brésil.

La société n’a pas répondu dans l’immédiat à une demande de commentaire.

Le développement des schistes aux Etats-Unis a transformé à la fois le secteur du pétrole et celui du gaz, permettant un accroissement considérable de la production. En janvier Exxon a déclaré vouloir tripler sa production dans le bassin Permien à 600.000 barils par jour (bpj) de pétrole et de gaz naturel d’ici 2025.

Pour le Qatar, en froid avec l’Arabie saoudite, les Emirats arabes unis, Bahreïn et l’Egypte, un accord avec Exxon pourrait lui permettre de diversifier ses investissements en dehors du Moyen-Orient.

Le Qatar, l’un des producteurs les plus modestes de l’Opep, est en revanche le leader mondial du gaz naturel liquéfié avec une production annuelle de 77 millions de tonnes.

Un investissement de Qatar Petroleum est jugé essentiel pour Exxon, qui doit avancer dans son projet texan de 10 milliards de dollars (8,1 milliards d’euros) d’exportation de gaz naturel, indique le WSJ.

Golden Pass, le terminal texan d’exportation de GNL, est essentiellement détenu par Exxon, ConocoPhillips et Qatar Petroleum. Mais ce dernier a renoncé à soutenir son développement avec Exxon jusqu’à ce qu’il détienne des réserves de gaz naturel aux Etats-Unis.

L’action Exxon gagne 3,2% à 77,25 dollars à Wall Street vers 14h40 GMT.

Anirban Paul à Bangalore, Claude Chendjou pour le service français, édité par Véronique Tison

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below