March 23, 2018 / 2:11 PM / in 2 months

Wall Street hésite à l'ouverture dans un climat de tensions commerciales

par Laetitia Volga

La Bourse de New York tente de rebondir vendredi mais les valeurs technologiques restent orientées à la baisse à l'ouverture. L'indice Dow Jones gagne 0,4%. /Photo prise le 22 mars 2018/REUTERS/Brendan McDermid

PARIS (Reuters) - La Bourse de New York tente de rebondir vendredi mais les valeurs technologiques restent orientées à la baisse, les investisseurs restant préoccupés par l’offensive commerciale lancé par Donald Trump contre la Chine.

L’indice Dow Jones gagne 96,96 points, soit 0,4%, à 24.054,85 points après une demi-heure d’échanges. Le Standard & Poor’s 500, plus large, progresse de 0,19% à 2.648,59 points mais le Nasdaq Composite perd 0,12% à 7.158,10 points.

Le secteur des semi-conducteurs reste dans le rouge et Intel (-1,24%) accuse la plus forte baisse du Dow.

Jeudi, les trois grands indices de Wall Street ont fini sur des baisses de 2,4% à 2,9% après la signature par Donald Trump d’un document qui pourrait imposer des droits de douanes sur un maximum de 60 milliards de dollars (49 milliards d’euros) d’importations chinoises.

La décision du président américain a nourri les craintes des investisseurs de voir les deux premières économies mondiales s’engager dans une guerre commerciale, un risque de nature à déstabiliser les marchés financiers, inquiets des conséquencess pour la croissance mondiale.

LA CHINE PRÊTE À RIPOSTER

Les autorités chinoises n’ont pas tardé à réagir et ont annoncé envisager des mesures portant sur jusqu’à trois milliards de dollars d’importations américaines.

La liste dévoilée par la Chine, moins conséquente que celle des Etats-Unis, “laisse croire que, peut-être, il n’y aura pas de véritable guerre commerciale et qu’il reste de la place pour des négociations”, explique Robert Pavlik, responsable de stratégie investissement chez SlateStone Wealth à New York.

Dans le même temps, le président américain a exempté provisoirement l’Union européenne et six pays tiers des droits de douanes qui vont s’appliquer aux importations d’acier et d’aluminium à compter de ce vendredi.

Sur le marché obligataire, le rendement des Treasuries à 10 ans s’éloigne du plus bas d’un mois et demi touché en début de séance et remonte vers 2,84%.

Sur le marché des changes, le dollar perd 0,34% face à un panier de devise de référence. L’or s’apprécie de 1,43% à 1.347,61 dollars l’once.

Aux valeurs, Nike prend 3,23% après avoir publié des résultats au troisième trimestre supérieurs aux attentes, grâce notamment à une solide demande sur ses marchés internationaux.

Micron Technology chute de 6,38%. Les analystes de Citi ont dégradé leur recommandation à “neutre”, s’inquiétant de la baisse du prix des puces NAND, malgré la publication d’un bénéfice trimestriel meilleur que prévu.

A l’heure de l’ouverture américaines, les marchés européens réduisaient leurs pertes dans le sillage de Wall Street. Le CAC 40 perdait 0,98% et le Stoxx 600 cédait 0,5% après avoir abandonné jusqu’à plus de 1,6%.

Avec Sruthi Shankar

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below