February 12, 2018 / 5:56 PM / 8 months ago

Lanvin en passe d'être racheté par le chinois Fosun

PARIS (Reuters) - Lanvin, en situation financière critique, s’apprête à être rachetée par le conglomérat chinois Fosun International, propriétaire du Club Méditerranée, ont déclaré à Reuters des sources proches du dossier.

Lanvin, en situation financière critique, s'apprête à être rachetée par le conglomérat chinois Fosun International, propriétaire du Club Méditerranée, ont déclaré à Reuters des sources proches du dossier. /Photo d'archives/REUTERS/Benoit Tessier

Le groupe chinois l’a emporté face au fonds qatari Mayhoola, qui détient notamment la griffe italienne Valentino et la française Balmain.

“C’était serré, mais c’est finalement Fosun qui l’a emporté”, a déclaré l’une de ces sources, confirmant une information du site Fashion Network.

Fosun, dont les actifs vont de l’assurance à la santé en passant par le tourisme n’a guère d’expérience dans le secteur du luxe.

Mais “il a été le plus offrant”, a précisé une autre source.

La propriétaire de Lanvin, la femme d’affaires chinoise Shaw-Lan-Wang qui détient 75% aujourd’hui du capital, deviendra minoritaire, tandis que l’homme d’affaires suisse Ralph Bartel devrait injecter du capital dans la société pour maintenir sa participation à 25%., ajoute-t-on.

Personne n’était joignable dans l’immédiat auprès de Lanvin et Fosun pour commenter ces informations.

Reuters avait révélé l’an dernier que la situation financière critique de la griffe avait incité le commissaire aux comptes à alerter le tribunal de commerce de Paris, que ses ventes étaient en chute libre et que sa trésorerie s’élevait à 15,9 millions d’euros à la fin décembre 2017. et

Pour relancer la griffe, dont les ventes ont chuté de 33% en 2017 après un plongeon de 23% en 2016 et dont les pertes 2017 devraient dépasser les 30 millions d’euros, le repreneur devra procéder à une très large refonte de la stratégie et recruter un designer talentueux pour lui rendre son lustre perdu, souligne un professionnel du secteur.

Après le départ de son couturier vedette Alber Elbaz, en 2015, les collections de la styliste Bouchra Jarrar n’ont pas réussi à convaincre.

Le remplacement de celle-ci en juillet 2017 par Olivier Lapidus, connu pour avoir dessiné des meubles pour le soldeur Gifi ou des robes de mariée pour la marque Pronuptia, avait été perçu dans le secteur comme une menace pour le positionnement et l’image de luxe de la plus ancienne maison de couture française encore en activité.

Michèle Huiban, ancienne directrice générale remplacée en novembre dernier par Nicolas Druz, un proche de Shaw-Lan-Wang, est quant à elle sur le départ.

Pascale Denis, édité par Jean-Michel Bélot

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below