February 8, 2018 / 9:33 AM / 5 months ago

Legrand scinde les fonctions de Pdt et DG, résultats en hausse

PARIS (Reuters) - Legrand, spécialiste des infrastructures électriques et numériques du bâtiment, a annoncé jeudi scinder avec effet immédiat la fonction de PDG, une première depuis 2006, et confier les rênes du groupe à un nouveau directeur général, Benoît Coquart.

Legrand, spécialiste des infrastructures électriques et numériques du bâtiment, a annoncé jeudi scinder avec effet immédiat la fonction de PDG, une première depuis 2006, et confier les rênes du groupe à un nouveau directeur général, Benoît Coquart. /Photo d'archives/REUTERS/Jacky Naegelen

Gilles Schnepp, président et directeur général de Legrand depuis le retour en Bourse de l’entreprise douze ans plus tôt, a été quant à lui renouvelé dans ses fonctions de président du conseil d’administration.

“Cette dissociation permettra aux deux fonctions d’être exercées pleinement et au groupe de poursuivre son développement dans les meilleures conditions”, a dit Gilles Schnepp au cours d’une conférence téléphonique.

“(La) nomination (de Benoît Coquart) est l’aboutissement d’un processus continu et réussi de préparation des meilleurs talents pour prendre en charge les responsabilités du groupe”, a-t-il ajouté, soulignant qu’il resterait aux côtés de son successeur à la direction générale pour l’accompagner.

Agé de 44 ans, Benoît Coquart a rejoint Legrand dès la fin de ses études (Sciences Po Paris et ESSEC) en 1997. Directeur France depuis 2015, il a occupé plusieurs autre fonctions comme la direction du M&A et de la stratégie et du développement.

“Les missions à la fois du directeur général et du président, qui étaient rassemblées sur une même tête, ont beaucoup crû”, a ajouté Gilles Schnepp. “L’alourdissement de ces missions (...) justifiait aujourd’hui de choisir la dissociation des fonctions, en ligne avec les meilleures pratiques de marché.”

Le groupe a par ailleurs annoncé une hausse de 13,2% de son résultat net à 711,2 millions (consensus Reuters/Inquiry Financial 704 millions), un résultat opérationnel de 1.025,6 millions (consensus 1.033 millions) et un chiffre d’affaires de 5,55 milliards (consensus 5,51 milliards).

Pour 2018, il vise une progression organique de ses ventes comprise entre +1% et +4% et une marge opérationnelle ajustée avant prise en compte des acquisitions (à périmètre 2017) comprise entre 20,0% et 20,5%.

A 10h16, le titre accuse une baisse de 1,5% à 63,2 euros, sous-performant l’indice sectoriel européen (-0,75%)

Gilles Guillaume, édité par Jean-Michel Bélot

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below