February 7, 2018 / 5:37 PM / 6 months ago

Klépierre dépasse ses objectifs en 2017, concentré sur l'Europe

PARIS (Reuters) - Klépierre table sur une nouvelle progression cette année après des résultats 2017 supérieurs à ses attentes à la faveur de l’accélération de la croissance économique en Europe, qui a dopé le chiffre d’affaires des commerçants de ses centres commerciaux.

Son cash-flow net courant par action est ressorti à 2,48 euros en 2017, en hausse de 7,4% sur un an et au-dessus de son objectif initial qui était compris entre 2,35 euros et 2,40 euros.

Pour 2018, le groupe immobilier spécialisé dans les centres commerciaux vise un cash-flow net courant par action entre 2,57 euros et 2,62 euros.

Jean-Marc Jestin, président du directoire de Klépierre, a évoqué lors d’une conférence téléphonique avec des journalistes la poursuite attendue de l’amélioration de l’environnement macroéconomique et la reprise de l’inflation en Europe, “qui est de nature à pousser les salaires et la consommation”.

L’an dernier, Klépierre a vu ses revenus locatifs nets des centres commerciaux croître de 3,3% à périmètre constant à 1.078,6 millions d’euros, avec un chiffre d’affaires des commerçants qui a accéléré au second semestre (+3,0%) pour ressortir en progression de 2,1% sur l’année à périmètre constant.

Jean-Marc Jestin s’est félicité du “retour assez soutenu” de la France, où les chiffres d’affaires des commerçants ont progressé de 2,4% l’an dernier.

Au final, l’actif net réévalué (ANR) de Klépierre s’établit à 39,60 euros, en hausse de 7,8% sur douze mois.

Interrogé sur les défis liés à la concurrence des géants du commerce en ligne comme l’américain Amazon, Jean-Marc Jestin a répondu que Klépierre avait pour stratégie d’implanter ses centres commerciaux dans des zones de chalandise importante et dans des zones de croissance économique et démographique.

“Demain, il y aura de l’Amazon et du ‘physique’, et il faut travailler sur le ‘physique’”, a-t-il dit.

Klépierre, a-t-il ajouté, est concentré sur ses activités européennes et ne modifie pas sa stratégie d’acquisitions à la suite de l’annonce par son concurrent Unibail-Rodamco du rachat de l’australien Westfield pour s’implanter aux Etats-Unis et en Grande-Bretagne.

Se développer hors d’Europe ne serait pas a priori créateur de valeur pour les actionnaires de Klépierre, la grande majorité de ses clients étant des distributeurs européens implantés en Europe et très peu au niveau mondial, a-t-il indiqué.

Klépierre propose un dividende en espèces de 1,96 euro par action au titre de 2017, en hausse de 7,7% par rapport à celui de 1,82 euro de 2016.

Unibail-Rodamco a publié le 31 janvier des résultats annuels légèrement supérieurs aux attentes.

En Bourse, avant ces annonces, Klépierre a clôturé à 34,18 euros mercredi, ce qui fait ressortir une capitalisation boursière de 10,745 milliards d’euros.

Dominique Rodriguez, édité par Matthieu Protard

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below