February 1, 2018 / 2:56 PM / in 22 days

Wall Street ouvre en baisse, la Fed prend le pas sur les résultats

(Reuters) - La Bourse de New York a ouvert en léger repli jeudi, pénalisée par la perspective d‘une accélération de la hausse des taux d‘intérêt aux Etats-Unis au lendemain de la réunion de la Réserve fédérale.

Une dizaine de minutes après le début des échanges, l‘indice Dow Jones perd 71,49 points, soit 0,27%, à 26.077,9 points. Le Standard & Poor’s 500, plus large, recule de 0,14% à 2.819,84 points et le Nasdaq Composite cède 0,29% à 7.389,98 points.

Au même moment, le rendement des bons du Trésor américain à dix ans évolue à près de 2,73% après avoir brièvement franchi la barre de 2,75% pour la première fois depuis avril 2014.

Sa remontée ne s‘est que légèrement atténuée après l‘annonce d‘une baisse inattendue des inscriptions hebdomadaires au chômage aux Etats-Unis et celle, tout aussi imprévue, de la productivité au quatrième trimestre.

Cette hausse des rendements des Treasuries s‘explique principalement par le léger changement de ton perceptible dans le communiqué de politique monétaire publié mercredi par la Réserve fédérale.

Tout en laissant ses taux d‘intérêt inchangés, la banque centrale a dit avoir revu en hausse ses prévisions concernant l‘inflation.

“La Fed a apporté des changements modestes et optimistes à son communiqué”, constatent les économistes de JPMorgan, notant que le texte publié mercredi évoque de probables “nouvelles” hausses graduelles des taux directeurs alors que l‘adjectif “nouvelles” ne figurait pas dans le communiqué précédent.

“Si ces changements sont limités, nous y voyons un soutien à notre opinion selon laquelle la Fed relèvera les taux à chaque réunion prévoyant une conférence de presse cette année”, soit en mars, juin, septembre et décembre, ajoute la banque.

FACEBOOK MONTE APRÈS SES RÉSULTATS

L‘évolution du discours de la Fed ne suffit cependant pas à soutenir le dollar, qui reste orienté à la baisse face aux autres grandes devises, l’“indice dollar” abandonnant 0,12%. Le billet vert s‘est déprécié de 3,25% en janvier, sa plus forte baisse mensuelle depuis mars 2016.

L‘euro, à 1,2436 dollar, profite au contraire de la vigueur confirmée de l‘économie européenne au vu des indices PMI manufacturiers publiés en début de journée.

L‘appréciation de la monnaie unique explique d‘ailleurs le retournement de tendance sur les Bourses européennes: après une matinée positive, l‘indice Stoxx 600 cède 0,49%, le CAC 40 à Paris 0,59% et le Dax à Francfort 1,38%.

La séance sur les marchés américains sera par ailleurs animée une nouvelle fois par les publications de résultats, la journée étant l‘une des plus chargées du trimestre en la matière.

Parmi les valeurs du Dow Jones, Microsoft gagne 0,08%. Le géant du logiciel a publié mercredi soir un bénéfice trimestriel solide même si certains analystes expliquent que les attentes étaient encore plus élevées. Le titre avait inscrit un record lundi.

A la hausse, Facebook gagne 2,07%, au plus haut depuis son entrée en Bourse en 2012, après un bond de près de 50% de son chiffre d‘affaires trimestriel. Au moins 12 analystes ont revu à la hausse leur objectif de cours sur la valeur.

Parmi les autres résultats salués par le marché figurent ceux d‘eBay (+45,76%) et AT&T (+4,70%) alors que ceux d‘UPS (-6,14%) et Ralph Lauren (-3,20%) sont sanctionnés.

Les investisseurs attendent après la clôture les publications d‘Apple, Amazon et Alphabet.

Marc Angrand, édité par Blandine Hénault

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below