February 1, 2018 / 7:45 AM / 4 months ago

Dassault Systèmes: Résultats meilleurs que prévu, le titre flambe

PARIS (Reuters) - Dassault Systèmes a annoncé jeudi des résultats trimestriels meilleurs que prévu, qui intègrent pour la première fois l’activité d’Exa Corporation, dont l’acquisition a été finalisée en novembre dernier.

Au quatrième trimestre 2017, l’éditeur de logiciels de conception et de fabrication assistée par ordinateur a réalisé un chiffre d’affaires non-IFRS de 912,8 millions (+3% en données publiés, +8% à changes constants), supérieur au consensus Thomson Reuters (881 millions), avec un bénéfice net par action de 0,89 euro (consensus 0,82 euro).

Sur l’ensemble de l’année, il totalise un chiffre d’affaires de 3,24 milliards (+7% à changes constants) avec un BNPA de 2,68 euros (+10% à changes constants), une hausse de 16% des revenus des nouvelles licences (contre 8-10% attendu par le groupe) et une progression de 6%, comme prévu, du chiffre d’affaires des logiciels récurrents.

Dassault Systèmes a finalisé mi-novembre le rachat de l’éditeur américain de logiciels Exa Corporation, pour quelque 400 millions de dollars (341 millions d’euros), se renforçant ainsi dans la cruciale gestion des fluides pour l’aéronautique, l’automobile et le secteur pétrolier.

En ce qui concerne 2018, le groupe vise une croissance de 8% à 9% du chiffre d’affaires non-IFRS à taux de change constants et un BNPA non-IFRS en hausse de 6% à 8% ou de 11% à 13% à taux de change constants, une croissance supérieure à celle du consensus, selon le groupe.

A 10h49, le titre Dassault Systèmes gagne 7,6% à 99,94 euros, affichant ainsi la plus forte progression de l’indice SBF 120 (+0,6%) et de l’indice sectoriel européen (+1,17%).

“Dassault Systèmes achève l’année avec une forte croissance des licences au T4, ce qui se traduit par une progression de la rentabilité”, souligne Kepler Cheuvreux, qui reste néanmoins à conserver sur le titre.

“Les objectifs 2018 sont prudents et tiennent compte des perspectives de changes négatives”, ajoute le broker.

De son côté, le numéro un européen, SAP a annoncé mardi l’acquisition de l’américain Callidus Software pour 2,4 milliards de dollars (1,9 milliard d’euros) pour développer sa plate-forme de “cloud” S/4 HANA, tout en souhaitant rationaliser l’activité de l’ensemble du groupe pour améliorer ses marges.

SAP a réitéré ses objectifs pour 2020, dernière année de son plan de transition de cinq ans, à savoir un bénéfice d’exploitation non IFRS compris entre 8,5 et 9,0 milliards d’euros et un chiffre d’affaires de 28 ou 29 milliards.

Cyril Altmeyer et Jean-Michel Bélot, édité par Blandine Hénault

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below