January 27, 2018 / 11:13 AM / 8 months ago

L'opposition syrienne ne participera pas à la conférence de Sotchi

VIENNE (Reuters) - L’opposition syrienne ne participera pas à la conférence de paix organisée par la Russie la semaine prochaine à Sotchi sur la mer Noire, a annoncé samedi un porte-parole, parce qu’elle estime que ce rendez-vous est une façon de mettre de côté les négociations menées sous l’égide de l’Onu.

L'envoyé spécial de l'Onu pour la Syrie, Staffan de Mistura (au centre), avant le début des pourparlers sur la Syrie à Vienne. L'opposition syrienne ne participera pas à la conférence de paix organisée par la Russie la semaine prochaine à Sotchi sur la mer Noire, a annoncé samedi un porte-parole, parce qu'elle estime que ce rendez-vous est une façon de mettre de côté les négociations menées sous l'égide de l'Onu. /Photo prise le 25 janvier 2018/REUTERS/Alex Halada

Le porte-parole de l’opposition syrienne s’est exprimé à l’issue de deux journées de négociations menées à Vienne qui n’ont donné lieu à aucune avancée vers une issue à la guerre civile, qui entrera en mars dans sa huitième année.

Il s’agissait du neuvième cycle de négociations sous l’égide des Nations unies, les précédents ayant eu lieu à Genève.

Les puissances occidentales et certains Etats arabes voient dans l’initiative de Moscou à Sotchi une tentative d’affaiblir le processus diplomatique conduit par les Nations unies tout en préparant le terrain à une solution politique plus favorable au gouvernement de Damas et à ses alliés.

“Ce cycle à Vienne devait être crucial, un moyen de voir l’implication (du gouvernement syrien). Et nous n’avons pas vu d’engagement. Et les Nations unies n’ont pas vu d’engagement”, a déclaré Yahia al Aridi, porte-parole de la délégation d’opposition aux pourparlers de Vienne.

“Il est clair que quelqu’un cherche à entraver tout le processus et veut mettre de côté l’importance (des discussions) de Genève, l’ensemble du processus politique”, a-t-il ajouté.

L’envoyé spécial de l’Onu pour la Syrie, Staffan de Mistura, a annoncé tard vendredi soir que le secrétaire général de l’Onu Antonio Guterres allait être mis au courant de l’issue des discussions de Vienne et qu’il prendrait ensuite une décision quant à la participation de l’Onu à la conférence de Sotchi.

Annoncé fin décembre par la Russie, la Turquie et l’Iran à l’issue de pourparlers à Astana, le “congrès du dialogue national” se tiendra lundi et mardi à Sotchi.

Le Kremlin a annoncé vendredi que Vladimir Poutine ne prévoyait pas de participer à ce congrès. Dmitri Peskov, le porte-parole du président russe, a souligné que ce rendez-vous diplomatique serait important mais qu’il n’aboutirait pas à une solution politique définitive à la crise syrienne.

Une conférence de presse de l’opposition syrienne est prévue samedi matin à partir de 09h00 GMT.

Avec Shadia Nasralla; Jean Terzian pour le service français, édité par Danielle Rouquié

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below