January 26, 2018 / 8:11 PM / in 6 months

Venezuela: Macron favorable à un accroissement des sanctions

PARIS (Reuters) - Emmanuel Macron a dénoncé vendredi la “dérive autoritaire inacceptable” en cours selon lui au Venezuela et s’est dit favorable à un accroissement des sanctions européennes et d’autres pays entretenant des liens économiques forts avec Caracas contre le régime de Nicolas Maduro.

Emmanuel Macron et le président argentin, Mauricio Macri. Macron a dénoncé vendredi la "dérive autoritaire inacceptable" en cours selon lui au Venezuela et s'est dit favorable à un accroissement des sanctions européennes et d'autres pays entretenant des liens économiques forts avec Caracas contre le régime de Nicolas Maduro. /Photo prise le 26 janvier 2018/REUTERS/Ludovic Marin

Le chef de l’Etat français, qui s’exprimait à l’issue d’un entretien avec son homologue argentin Mauricio Macri, a acté “de la dégradation de la situation (au Venezuela) et de la dérive autoritaire inacceptable qui se poursuit par le régime actuel.”

“Malheureusement les choses vont dans la mauvaise direction”, a-t-il ajouté. “Il appartiendra au niveau européen à ce qu’il y ait une coordination pour voir si nous souhaitons accroître les sanctions, j’y suis plutôt favorable même si nous devons être sur ce sujet lucides : nous avons pris des sanctions individuelles contre des dirigeants vénézuéliens qui ont un impact qui demeure limité”.

“Je souhaite que nous puissions aller plus loin compte tenu des décisions récentes et de la dérive autoritaire”, a-t-il ajouté. “Je souhaite aussi que des pays qui partagent nos valeurs, notre attachement aux droits de l’Homme et qui sont beaucoup plus en liens économiques avec le Venezuela puissent prendre des mesures de sanctions efficaces.”

A ses côtés, Mauricio Macri a estimé que Nicolas Maduro avait continué à “violer le système” en dépit de la pression diplomatique et a une nouvelle fois appelé à la tenue “d’une élection libre ouverte et transparente où le peuple vénézuélien pourra s’exprimer et commencer à construire un avenir”.

La Cour suprême du Venezuela a interdit jeudi à la principale coalition de l’opposition au président Nicolas Maduro, la Table de l’unité démocratique (MUD), de présenter un candidat unique à l’élection présidentielle prévue avant la fin avril.

Marine Pennetier, édité par Elizabeth Pineau

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below