January 22, 2018 / 9:53 AM / in a year

ATR a triplé ses commandes en 2017 à 113 unités

Le constructeur de turbopropulseurs ATR a annoncé lundi avoir triplé le nombre de ses commandes fermes en 2017, à 113 unités, après une chute à 36 en 2016, leur plus bas niveau en sept ans. /Photo d'archives/REUTERS/Pichi Chuang

PARIS (Reuters) - Le constructeur de turbopropulseurs ATR a annoncé lundi avoir triplé le nombre de ses commandes fermes en 2017, à 113 unités, après une chute à 36 en 2016, leur plus bas niveau en sept ans.

La coentreprise à parité entre Airbus et l’italien Leonardo a notamment bénéficié d’une commande de 50 72-600 par la compagnie indienne IndiGo et d’au moins 30 72-600F destinés au fret pour FedEx, son premier contrat en 20 ans aux Etats-Unis.

ATR, qui construit des avions de 50 à 90 places, précise dans un communiqué avoir livré 80 avions en 2017, conformément à son objectif qui vise à contribuer à la stabilisation du marché, confronté à un afflux de turbopropulseurs d’occasion.

Le constructeur, dont le principal concurrent est le canadien Bombardier, a réalisé un chiffre d’affaires de 1,8 milliard de dollars (1,5 milliard d’euros), comme en 2016, ce qui représente l’un des niveaux les plus élevés de ses 35 ans d’existence.

Cyril Altmeyer, édité par Jean-Michel Bélot

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below