January 16, 2018 / 7:07 AM / 6 months ago

Rio Tinto attend une légère hausse de sa production de minerai de fer en 2018

SYDNEY (Reuters) - Le géant minier Rio Tinto a dit mardi que sa production de minerai de fer pourrait augmenter jusqu’à 10 millions de tonnes en 2018, soit l’équivalent de 780 millions de dollars (636 millions d’euros) au cours actuel, après une hausse de 1% l’année dernière.

Le géant minier Rio Tinto a dit mardi que sa production de minerai de fer pourrait augmenter jusqu'à 10 millions de tonnes en 2018, soit l'équivalent de 780 millions de dollars au cours actuel, après une hausse de 1% l'année dernière. /Photo d'archives/REUTERS/Jason Reed

La légère augmentation de la production en 2017 à 330,1 millions de tonnes est intervenue dans un contexte de hausse de 20% des cours sur l’année grâce à une demande soutenue des sidérurgistes chinois.

Rio Tinto doit publier ses résultats annuels le 7 février et les analystes s’attendent en moyenne à un bénéfice de 8,5 milliards de dollars, en hausse de 85%.

La tonne de minerai de fer se négociait à 78,05 dollars le 12 janvier, selon les données de Metal Bulletin, mais les incertitudes sur la demande chinoise se traduisent par des anticipations de baisse des prix cette année.

“L’activité a enregistré de bonnes performances au quatrième trimestre et nous avons terminé l’année en conformité avec nos prévisions dans tous nos principaux produits”, a déclaré Jean-Sébastien Jacques, le directeur général du groupe, dans un communiqué.

Les livraisons de minerai de fer ont atteint 90 millions de tonnes au quatrième trimestre, en hausse de 3% par rapport à la même période de 2016 et de 5% par rapport au trimestre précédent.

Rio Tinto a confirmé son objectif d’une production de 225.000 à 265.000 tonnes de cuivre raffiné en 2018. Celle d’aluminium devrait atteindre 3,5 à 3,7 millions de tonnes.

En 2017, la production d’aluminium a reculé de 1%. Celle de cuivre a baissé de 9% du fait d’une grève de 43 jours qui a affecté la mine de Rio à Escondida au Chili au premier trimestre et d’une baisse de 22% de la mine à ciel ouvert d’Oyu Tolgoi en Mongolie, avec la raréfaction du minerai à haute teneur.

Le recul de la production de cuivre devrait être plus que compensé par un effet prix avec une hausse des cours de 25% l’année dernière, a dit Peter O’Connor, analyste chez Shaw and Partners.

Turquoise Hill Resources, contrôlé à 66% par Rio Tinto, a indiqué dans un communiqué séparé que la Mongolie lui réclamait 155 millions de dollars d’arriérés d’impôts, ce qu’elle conteste.

James Regan, Marc Joanny pour le servioce français, édité par Véronique Tison

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below