January 10, 2018 / 8:23 PM / a year ago

Nestlé va choisir cette semaine le repreneur de sa confiserie américaine

Nestlé compte choisir d'ici la fin de la semaine le repreneur de ses activités de confiserie aux Etats-Unis, une transaction dont le montant pourrait dépasser 2,5 milliards de dollars (2,1 milliards d'euros). /Photo d'archives/REUTERS/Denis Balibouse

MILAN/LONDRES/NEW YORK (Reuters) - Nestlé compte choisir d’ici la fin de la semaine le repreneur de ses activités de confiserie aux Etats-Unis, une transaction dont le montant pourrait dépasser 2,5 milliards de dollars (2,1 milliards d’euros), a-t-on appris mercredi de trois sources proches du dossier.

L’italien Ferrero semble favori, ont dit plusieurs autres sources, selon lesquelles le fabricant du Nutella est désireux de renforcer sa présence aux Etats-Unis après l’acquisition l’an dernier des entreprises américaines Ferrara et Fannie May.

D’après une source, Ferrero a relevé son offre la semaine dernière pour tenter d’écarter la concurrence de Hershey.

“(Le président exécutif) Giovanni Ferrero est vraiment déterminé au sujet de cette opération, c’est pourquoi le groupe a amélioré son offre aux alentours de 2,5 milliards de dollars”, a dit cette source.

Nestlé et Ferrero ont refusé de s’exprimer sur le sujet. Il n’a pas été possible de joindre Hershey dans l’immédiat.

S’il parvient à ses fins, Ferrero deviendra le numéro trois de la confiserie aux Etats-Unis derrière Mars et Hershey, d’après le cabinet spécialisé Euromonitor.

Nestlé a annoncé en juin une réflexion stratégique au sujet de cette activité aux Etats-Unis, qui a généré un chiffre d’affaires de plus de 900 millions de dollars en 2016. Le géant suisse de l’agroalimentaire a en revanche décidé de conserver son activité internationale de confiserie, qui comporte notamment la marque KitKat.

Ferrero, qui produit les chocolats pralinés Ferrero Rocher et les oeufs Kinder, est dirigé par Giovanni Ferrero, dont le grand-père a fondé l’entreprise en 1946 dans la petite ville d’Alba, dans le Piémont.

Le groupe italien s’est longtemps reposé sur sa croissance interne avant de se lancer dans des acquisitions lorsque Giovanni Ferrero est devenu seul maître à bord après la mort de son frère en 2011.

Francesca Landini à Milan, Martine Geller et Pamela Barbaglia à Londres et Harry Brumpton à New York; Bertrand Boucey pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below