January 10, 2018 / 7:13 AM / 4 months ago

Grande-Bretagne: L'économie "au ralenti" en 2018, selon les Chambres de commerce

par Andy Bruce

L'année 2018 devrait s'avérer décevante pour l'économie britannique avec des entreprises confrontées à des pressions sur les coûts et peu enclines à investir dans la perspective du Brexit, montre une enquête trimestrielle réalisée par la fédération des Chambres de commerce britannique. /Photo prise le 19 septembre 2017/REUTERS/Peter Nicholls.

LONDRES (Reuters) - L’année 2018 devrait s’avérer décevante pour l’économie britannique avec des entreprises confrontées à des pressions sur les coûts et peu enclines à investir dans la perspective du Brexit, montre une enquête trimestrielle réalisée par la fédération des Chambres de commerce britannique (BCC) et publiée mercredi.

Le secteur des services, de loin le plus important de l’économie du pays, a continué de croître à un rythme ralenti, a dit la BCC. Le secteur manufacturier a fait un peu mieux mais a fait état d’une baisse de ses ventes en interne comme à l’export.

L’activité n’aurait progressé que de 0,4% au quatrième trimestre de l’année dernière, en dessous de la tendance de long terme de 0,6% de croissance par trimestre.

“L’économie devrait se maintenir sur un rythme de croissance ralenti à court terme du fait de l’incertitude sur les conséquences du Brexit, d’une inflation élevée et d’une faible productivité qui pèseront sur l’ensemble de l’activité économique”, a déclaré Suren Thiru, le responsable des études économiques de la BCC.

L’enquête réalisée auprès de 7.000 entreprises montre toutefois une hausse de la proportion des entreprises du secteur des services rencontrant des difficultés à embaucher, à 71%, au plus haut depuis 1989.

La BCC estime que cette pénurie de main d’oeuvre pourrait constituer le principal frein à l’activité cette année et la fédération a appelé ses membres à accentuer leurs efforts de formation.

Plus d’un tiers des entreprises du secteur des services prévoient par ailleurs d’augmenter leur prix dans les trois prochains mois, la proportion la plus élevée depuis la fin 2008.

En revanche, l’enquête de la BCC ne laisse augurer aucune accélération de l’investissement que ce soit dans les services ou dans l’industrie manufacturière.

Marc Joanny pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below