January 10, 2018 / 7:02 AM / a year ago

Les aluminiers US veulent bloquer les importations chinoises venant du Vietnam

Les producteurs d'aluminium américains réclament des protections face aux importations chinoises, accusant China Zhongwang Holdings et ses affiliés de contourner les droits anti-dumping et anti-subventions mis en place par les Etats-Unis en faisant transiter leurs produits par le Vietnam. /Photo d'archives/REUTERS/Ilya Naymushin

WASHINGTON (Reuters) - Les producteurs d’aluminium américains réclament des protections face aux importations chinoises, accusant China Zhongwang Holdings et ses affiliés de contourner les droits anti-dumping et anti-subventions mis en place par les Etats-Unis en faisant transiter leurs produits par le Vietnam.

Dans un document remis au ministère du Commerce, la fédération professionnelle Aluminum Extruders Council affirme que l’aluminium extrait par Zhongwang est expédié à l’affilié Global Vietnam Aluminum afin d’être légèrement modifié avant d’être exporté aux Etats-Unis.

Les droits combinés sur les extractions chinoises sont actuellement de 106%, selon le ministère du Commerce.

Zhongwang a dit à Reuters que ces “allégations n’ont aucun fondement”.

Les surcapacités productives de la Chine dans l’acier et l’aluminium sont une source de conflit avec les Etats-Unis et l’Europe et ces derniers envisagent de nouvelles mesures de protection des industries et des emplois locaux, menacés par l’avalanche des importations chinoises.

Le ministère du Commerce américain a imposé le mois dernier de lourds droits de douane sur des produits de l’acier importés du Vietnam mais qui avaient été à l’origine produits en Chine.

Les sidérurgistes américains avaient réussi à faire imposer des droits anti-dumping et anti-subventions sur l’acier chinois en 2015 et en 2016 pour se retrouver ensuite inondés d’importations venant d’ailleurs en Asie.

Le gouvernement américain envisage d’encadrer plus sévèrement les importations d’aluminium pour des motifs de sécurité intérieure. Le ministère du Commerce doit remettre ses recommandations en la matière au président Donald Trump le 22 janvier. Il aura en principe fait de même six jours auparavant dans le secteur de l’acier.

David Lawder, avec Tom Daly à Pékin; Wilfrid Exbrayat pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below