January 9, 2018 / 9:12 PM / 4 months ago

Wall Street-Le rally continue en attendant les comptes

par Sruthi Shankar et Sinead Carew

Des traders à Wall Street. La Bourse de New York a fini en hausse mardi. L'indice Dow Jones a gagné 0,41%. /Photo prise le 9 janvier 2018/REUTERS/Brendan McDermid

NEW YORK (Reuters) - Wall Street a terminé la séance de mardi en hausse, poursuivant son rally du Nouvel An à l’approche du lancement de la “saison” des résultats qui suscite un optimisme certain.

Les bénéfices des sociétés du quatrième trimestre 2017 sont attendus en hausse de 11,8%, contre une progression de 8% un an auparavant, suivant des données de Thomson Reuters I/B/E/S.

“Nous sommes globalement positifs pour le quatrième trimestre et les tous prochains trimestres”, a dit Tim Dreiling (The Private Client Reserve of U.S. Bank).

Les valeurs défensives - “utilities”, immobilier et télécommunications - ont été délaissées au profit des valeurs de la banque et de la santé qui ont récupéré de leur recul de lundi.

La Bourse poursuit donc son train haussier, les investisseurs s’appuyant sur la situation économique globale et estimant que les entreprises auront tout à gagner d’un coup de pouce fiscal tel que celui concocté par l’équipe du président Donald Trump.

L’indice Dow Jones a gagné 102,80 points (0,41%) àn 25.385,80 points. Le S&P-500 a pris 3,58 points (0,13%) à 2.751,29 points. Le Nasdaq Composite a avancé de 6,19 points (0,09%) à 7.163,58 points.

Une hausse de 1,6% de Johnson & Johnson et de 8,3% de Boston Scientific a permis à l’indice S&P de la santé de gagner 1,10%, plus forte hausse sectorielle du jour.

Les valeurs bancaires, qui lanceront les publications trimestrielles cette semaine, ont pareillement progressé, dans le sillage d’une hausse du rendement des Treasuries à 10 ans, qui a inscrit un pic de 10 mois de 2,546%, après que la Banque du Japon (BoJ) eut annoncé qu’elle réduirait ses achats d’emprunts d’Etat.

Les Treasuries ont également pâti d’une important offre de dette “corporate”, alors même que le Trésor doit placer 56 milliards de dollars de papier cette semaine, soit du trois ans ce mardi, du 10 ans mercredi et du 30 ans jeudi.

Leur indice sectoriel a progressé de 0,71%.

Quelques distributeurs, tels que Target (+2,9%), Kohl’s (+0,2%) et Lululemon Athletica (+0,6%)ont déjà fait état d’une solide hausse des ventes à périmètre comparable durant la période des fêtes de fin d’année et ils ont relevé leur objectif de bénéfice du quatrième trimestre.

Aux valeurs, GoPro a encore perdu près de 6%, le spécialiste des caméras d’action ayant émis un avertissement sur ses ventes du quatrième trimestre, ce qui a déclenché des conjectures de vente de l’entreprise.

Advanced Micro Devices (AMD) a cédé 3,7%. Microsoft a suspendu la distribution des “patchs” censés combler les failles Meltdown et Spectre de ses processeurs, des clients s’étant plaints que la mise à jour avait provoqué une paralysie de leurs machines.

Le concurrent Intel, dont les processeurs rencontrent aussi des problèmes de sécurité, a lâché 2,5%.

Tous deux ont contribué au recul de 0,3% de l’indice S&P des high techs.

L’action Eastman Kodak s’est elle envolée de plus de 119%, l’ex-numéro un mondial de la photographie se lançant à son tour dans l’aventure bitcoin.

Le volume a été de 6,77 milliards de titres échangés, au-dessus de la moyenne de 6,3 milliards des 20 dernières séances.

Sur le marché des changes, le dollar a monté face à un panier de six devises de référence, atteignant un plus haut de 11 jours, son recul la semaine passée à un plus bas de plus de trois mois continuant de motiver des rachats à bon compte.

L’indice du dollar gagnait 0,16% à 95,504. Il avait touché 91,751 le 2 janvier, son plus bas depuis le 20 septembre.

L’euro lui a aggravé ses pertes de la veille et cédait 0,27% à 1,1933 dollar, alors qu’il avait inscrit jeudi un pic de près de quatre mois de 1,2089 dollar.

En revanche, le dollar touché un plus bas de six jours contre le yen, en réaction aux annonces de la Banque du Japon sur son programme de rachats d’actifs.

Avec Saqib Iqbal Ahmed et Kate Duguid

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below