January 4, 2018 / 5:12 PM / a year ago

Grande-Bretagne: JPMorgan et Goldman Sachs ont versé les plus gros salaires

Les banques américaines JPMorgan et Goldman Sachs ont versé en moyenne 1,5 million de dollars (1,24 million d'euros) à leurs banquiers de premier plan en Grande-Bretagne en 2016, contre une rémunération d'un million de dollars pour leurs concurrents locaux tels que HSBC et Barclays, montrent des données publiées par les banques l'an dernier. /Photo d'archives/REUTERS/Brendan McDermid

LONDRES (Reuters) - Les banques américaines JPMorgan et Goldman Sachs ont versé en moyenne 1,5 million de dollars (1,24 million d’euros) à leurs banquiers de premier plan en Grande-Bretagne en 2016, contre une rémunération d’un million de dollars pour leurs concurrents locaux tels que HSBC et Barclays, montrent des données publiées par les banques l’an dernier.

Ces données compilées par Reuters à partir des déclarations de 13 banques, dont certaines n’ont été publiées qu’à la fin du mois dernier, montrent qu’elles ont rémunéré ces banquiers en moyenne de 1,06 million de dollars en 2016, contre deux millions de dollars pour l’exercice clos le 31 décembre 2013, période qui marque l’entrée en vigueur de nouvelles règles européennes visant à limiter les bonus des banquiers.

Le niveau plus élevé des rémunérations octroyées par les banques de Wall Street montre que ces dernières se sont remises plus vite que les banques britanniques de la crise financière de 2008, dont certaines ont dû faire face à une forte hausse des coûts après la crise, ce qui a limité les salaires.

JPMorgan a rémunéré 672 salariés occupant des positions élevées ou risquées en 2016 pour un montant total de 1,02 milliard de dollars, soit en moyenne 1,52 million de dollars chacun. Chez Goldman Sachs, 724 banquiers ont touché en moyenne 1,48 million de dollars chacun, selon les calculs de Reuters.

Les banques américaines ont également profité davantage que leurs concurrentes européennes des pics de volatilité sur les marchés financiers en 2016 à la suite du vote en juin des Britanniques en faveur d’une sortie de l’Union européenne (UE).

Le revenu sur le trading obligataire des grandes banques européenne a reculé de 6% au deuxième trimestre 2016, alors que dans le même temps les cinq plus grandes banques américaines enregistraient une hausse de 21% de leurs revenus obligataires, à 13,1 milliards de dollars pour la même activité.

Les données sur la rémunération des banquiers en Grande-Bretagne figurent parmi les plus complètes à ce jour, le sujet restant toujours tabou dix ans après la crise financière.

Un rapport du Chartered Institute of Personnel and Development publié également ce jeudi montre que le salaire médian en Grande-Bretagne se situe à environ 38.493 dollars. Par comparaison, le salaire moyen d’un banquier senior en 2016 était de 1,06 million de dollars.

Selon ce rapport, un patron d’une grosse entreprise britannique a déjà gagné en moyenne depuis le début de l’année le salaire qu’un ouvrier lambda gagnera sur toute l’année.

Claude Chendjou pour le service français, édité par Juliette Rouillon

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below