December 28, 2017 / 5:20 PM / 8 months ago

L'euro pèse sur les Bourses en Europe, les métaux montent encore

PARIS (Reuters) - Les Bourses de la zone euro ont accéléré leur baisse jeudi en fin de séance avec la hausse continue de la devise unique face au dollar pour clôturer en net repli dans un marché globalement peu actif en cette période de fin d’année.

Les Bourses de la zone euro ont accéléré leur baisse jeudi en fin de séance avec la hausse continue de la devise unique face au dollar. À Paris, le CAC 40 a terminé en repli de -0,55% et à Francfort, le Dax allemand a cédé -0,69%. De son côté, le Footsie britannique a résisté (+0,03%). /Photo d'archives/REUTERS/Charles Platiau

À Paris, le CAC 40 a terminé en repli de -0,55% à 5.339,42 points et à Francfort, le Dax allemand a cédé -0,69%.

L’indice EuroStoxx 50 a lâché -0,73%, le FTSEurofirst 300 a abandonné -0,39% et le Stoxx 600 a perdu -0,26%.

De son côté, le Footsie britannique a résisté (+0,03%), grâce au soutien apporté par la progression des valeurs minières qui a contrebalancé la progression de la livre sterling face au billet vert.

Plus généralement, le dollar recule de -0,45% face à un panier de devises de référence, à un plus bas depuis le début du mois.

“La devise américaine baisse en réaction au repli des rendements des Treasuries et à un rééquilibrage de portefeuille dans des volumes très faibles in fine”, note Andréa Tueni, analyste marchés chez Saxo Banque.

Le rendement des Treasuries à 10 ans est tombé jusqu’à 2,407% mercredi alors qu’il évoluait plus tôt au-delà de 2,47%, avant de revenir jeudi autour de 2,42%.

Le repli du dollar a porté l’euro à un pic de 1,1954 dollar, soit un plus haut de plus d’un mois.

Ce renchérissement de la devise unique a notamment pénalisé les valeurs européennes exportatrices, à l’instar d’Airbus (-1,57%), de Safran (-1,47%) ou de LVMH (-1,41%) à Paris.

A l’inverse, AccorHotels a fini en tête du CAC 40 (+1,59%) après l’annonce de négociations avec un groupe d’investisseurs français et internationaux en vue de la cession d’une partie du capital de son pôle immobilier AccorInvest.

LE CUIVRE MONTE ENCORE

Ailleurs en Europe, Banco BPM a grimpé de 2,07%, soit la cinquième plus forte progression du Stoxx 600, après avoir dit mercredi que son taux de fonds propres dépassait les exigences réglementaires de la Banque centrale européenne (BCE) pour 2018.

Le secteur des ressources de base (+0,36%) s’est encore distingué, toujours soutenu par la hausse des cours des métaux, et notamment du cuivre qui profite d’anticipations d’une demande forte de la part de la Chine en 2018.

Le contrat de référence du cuivre sur le London Metal Exchange progresse de 0,7%, évoluant non loin d’un plus haut atteint depuis janvier 2014.

“Les fonds s’adonnent à une frénésie d’achat, mais le calendrier et la puissance du mouvement est surprenant”, pointe Peter Fertig, consultant chez Quantitative Commodity Research.

Aux valeurs, les groupes miniers tels que Rio Tinto (+1,54%), BHP Billiton (+0,9%) et Anglo American (+0,88%) en ont profité pour signer les plus fortes progressions du FTSE 100.

Sur le marché pétrolier, les cours du brut n’ont réagi que brièvement à l’annonce d’une baisse plus forte que prévu des stocks de pétrole la semaine dernière aux Etats-Unis.

Le baril de Brent évolue sur une note stable, à 66,44 dollars et le baril du brut léger américain (WTI) recule légèrement, à 59,59 dollars.

avec Pratima Desai, édité par Benoît Van Overstraeten

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below