December 21, 2017 / 9:13 PM / 8 months ago

Wall Street finit en hausse, soutenue par la réforme fiscale

NEW YORK, (Reuters) - La Bourse de New York a fini en hausse jeudi, valeurs de l’énergie et financières en tête, au lendemain du vote par le par le Congrès américain de réductions d’impôts susceptibles de doper les profits des entreprises et d’alimenter des rachats d’actions.

La Bourse de New York a fini en hausse jeudi, l'indice Dow Jones gagnant 0,23%. /Photo d'archives/REUTERS/Brendan McDermid

L’indice Dow Jones a gagné 55,64 points, soit 0,23%, à 24.782,29.

Le Standard & Poor’s 500, plus large, a progressé de 0,20% à 2.684,57 et le Nasdaq Composite a pris un modeste 0,06% à 6.965,36, freiné par le recul des technologiques.

La réforme fiscale promise par Donald Trump a été votée mercredi par le Congrès américain. Elle prévoit notamment une forte baisse du taux d’imposition sur les bénéfices des sociétés, ramené de 35% à 21%, une mesure susceptible de doper les profits des entreprises américaines et d’alimenter des rachats d’actions.

Un certain nombre d’entre elles, comme AT&T, Wells Fargo et Boeing, se sont engagées à augmenter les salaires et à investir dans la formation. D’autres ont prévu une hausse des bénéfices.

“L’impact (de la réforme) se fait encore attendre, les réductions d’impôts devraient augmenter les bénéfices. Mais on ignore de quelle manière elles modifieront la politique des entreprises en matière d’investissement, de rachats d’actions et de hausses de salaires”, explique Terry Sandven, responsable de la stratégie chez U.S. Bank Wealth Management.

Des indicateurs mitigés n’ont pas freiné l’enthousiasme des marchés. Le produit intérieur brut au troisième trimestre a été revu en légère baisse et les inscriptions au chômage ont augmenté de manière inattendue la semaine dernière aux Etats-Unis..

En revanche, l’indice manufacturier “Philly Fed” s’est accéléré de manière inattendue en décembre.

LES PÉTROLIÈRES DOPENT LE DOW

Sept des onze compartiments du S&P-500 ont terminé en hausse.

Le secteur de l’énergie a réalisé la meilleure performance, avec un gain de 2,08%. Chevron, plus forte hausse du Dow, s’est octroyé 3,25%, après avoir atteint un pic de 124,60 dollars. Le groupe pétrolier a bénéficié d’un relèvement d’objectif du courtier Cowen &Co de près d’un tiers, à 160 dollars, qui anticipe des flux de trésorerie plus élevés. De son côté, Exxon a pris 0,98%.

En deuxième position, les financières ont engrangé 0,85%. Goldman Sachs a pris 2,28% et JPMorgan 1,59%, soutenant la progression du Dow. Wells Fargo a avancé de 2,44%.

Les services aux collectivités ont accusé le plus fort repli sectoriel (-1,19%), devant les technologiques (-0,29%). La santé a baissé de 0,26%.

Aux valeurs, Boeing a cédé 0,96%. Le constructeur a confirmé discuté rapprochement avec son homologue brésilien Embraer.

Accenture a gagné 1,61% soutenu par des résultats trimestriels supérieurs aux prévisions, après avoir atteint un record de 158,40 dollars.

Plus forte baisse du S&P-500, la compagnie d’électricité PG&E a lâché 12,95%, à un creux de quatre ans, après avoir annoncé une suspension de dividendes évoquant des incertitudes quant à sa responsabilité dans les feux de forêts en Californie au mois d’octobre. RBC est passé à “performance en ligne” sur le titre contre “surperformance”.

Catherine Mallebay-Vacqueur pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below