December 21, 2017 / 11:58 AM / a year ago

Les Bourses tournent au ralenti à l'approche de Noël

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes varient peu dans de faibles volumes jeudi mi-séance et Wall Street est attendue sans grand changement dans un contexte dominé par les prises de bénéfices et le ralentissement de l’activité à l’approche des fêtes.

Les principales Bourses européennes varient peu dans de faibles volumes jeudi mi-séance. À Paris, l'indice CAC 40 gagne 0,07% à 5.356,65 points vers 11h35 GMT et à Francfort, le Dax prend 0,09%. A Londres, le FTSE progresse de 0,33%. /Photo prise le 15 août 2017/REUTERS/Neil Hall

À Paris, l’indice CAC 40 gagne 0,07% à 5.356,65 points vers 11h35 GMT et à Francfort, le Dax prend 0,09%. A Londres, le FTSE progresse de 0,33%, soutenu par la progression des valeurs minières et pétrolières.

L’indice EuroStoxx 50 de la zone euro est quasi stable, le FTSEurofirst 300 s’adjuge 0,14% et le Stoxx 600 grappille 0,11%.

Les volumes sur le Stoxx 600 comme sur le CAC représentent, à mi-séance, moins d’un quart de leur moyenne quotidienne des trois derniers mois.

Attendue depuis des mois par les investisseurs, la réforme fiscale promise par Donald Trump a finalement été votée mercredi par le Congrès américain. Elle prévoit notamment une forte baisse du taux d’imposition sur les bénéfices des sociétés, ramené de 35% à 21%, une mesure susceptible de doper les profits des entreprises américaines et d’alimenter des rachats d’actions.

Pour beaucoup d’observateurs toutefois, l’adoption de la réforme fiscale est déjà intégrée dans les cours. Wall Street a d’ailleurs peu réagi mercredi soir à l’annonce du vote et les contrats à terme sur ses indices suggèrent qu’elle devrait ouvrir jeudi proche de l’équilibre.

Le dollar, retombé à son plus bas niveau depuis deux semaines face à un panier de devises de référence en dépit de la nette remontée des rendements obligataires américains, ne s’emballe pas non plus et le rendement des Treasuries à 10 ans s’apaise lui aussi après être revenu à plus de 2,50% pour la première fois en neuf mois.

IMMOBILIER ET “UTILITIES” SOUFFRENT

Aux valeurs en Europe, les secteurs de l’immobilier (-0,31%) et des services aux collectivités (“utilities) (-0,39%) restent pénalisés par la remontée des taux.

A la hausse, la distribution et les ressources de base prennent respectivement 0,73% et 0,52%.

Les matières premières profitent des annonces sur la croissance chinoise. Plusieurs sources ont déclaré à Reuters que les dirigeants chinois devraient maintenir pour 2018 l’objectif d’une croissance d’”environ 6,5%” tout en poursuivant les efforts visant à limiter l’augmentation de l’endettement.

A Paris, la plus forte hausse du CAC 40 (+2,77%) est pour TechnipFMC, l’un des bénéficiaires des contrats en série signés par le Norvégien Statoil pour augmenter la production du gisement de Snorre en mer du Nord.

A la hausse également, Nokia prend 2,74% après l’annonce d’un accord sur des brevets avec son concurrent chinois Huawei.

LES CATALANS VOTENT

A l’agenda, les investisseurs suivront jeudi les chiffres définitifs du produit intérieur brut (PIB) des Etats-Unis au troisième trimestre, à 13h30 GMT, heure à laquelle seront également publiés l’indice manufacturier “Philly Fed” et les inscriptions hebdomadaires au chômage.

Les premières indications sur les résultats des élections régionales en Catalogne, qui s’annoncent serrées, ne sont attendus qu’en toute fin de journée, les bureaux de vote fermant à 19h00 GMT.

L’indice Ibex madrilène gagne 0,1% dans l’attente de ces résultats, susceptibles également de faire réagir l’euro.

Autre dossier à surveiller avant les vacances de Noël, le vote du Congrès américain sur le financement de l’Etat fédéral, indispensable pour éviter un “shutdown”, soit la fermeture des administrations fédérales, d’ici vendredi à minuit.

Sur le marché pétrolier, les cours du brut reculent légèrement, tiraillés entre l’annonce d’une hausse de la production américaine la semaine dernière, la diminution des stocks de brut aux Etats-Unis, et l’annonce du redémarrage en janvier de l’oléoduc de Forties, l’un des plus gros en mer du Nord.

édité par Marc Angrand

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below