December 20, 2017 / 12:37 PM / 4 months ago

Les Bourses européennes hésitantes en l'absence de catalyseurs

par Patrick Vignal

Les principales Bourses européennes évoluent sans tendance claire en l'absence de catalyseurs mercredi en début de séance. A 09h25 GMT, le CAC 40 parisien cède 0,07%, le Dax à Francfort gagne 0,05% et le FTSE à Londres évolue en baisse de 0,06%. /Photo prise le 19 décembre 2017/REUTERS

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes évoluent sans tendance claire en l’absence de catalyseurs mercredi en début de séance, le soutien apporté aux marchés d’actions par les avancées sur la réforme fiscale aux Etats-Unis paraissant s’émousser à l’approche de la trêve de Noël.

A 09h25 GMT, le CAC 40 parisien cède 0,07% à 5.379,03 points, le Dax à Francfort gagne 0,05% et le FTSE à Londres évolue en baisse de 0,06%.

L’indice EuroStoxx 50 de la zone euro perd 0,09%, le FTSEurofirst 300 se replie de 0,02% et le Stoxx 600 cède 0,04%.

Aux valeurs à Paris, Iliad, maison-mère de Free, recule de 2,56%, la plus forte baisse de l’indice parisien SBF 120, après l’annonce mal accueillie d’une prise de participation dans l’opérateur historique irlandais Eir.

Le plus fort repli de l’indice large européen Stoxx 600 est pour le distributeur Steinhoff, ébranlé par un scandale comptable, qui chute de 33,48% après avoir fait savoir que plusieurs de ses lignes de crédit lui avaient été fermées.

A l’autre bout du spectre, le laboratoire pharmaceutique allemand Stada grimpe de 8,97% après un accord avec un actionnaire qui garantirait le versement d’un dividende, selon des traders.

Le compartiment immobilier (-0,49%) accuse la plus forte baisse sectorielle en Europe, pénalisé par la nette remontée des rendements obligataires européens. Le rendement du Bund allemand à 10 ans est repassé au-delà de 0,37% pour la première fois depuis le début du mois.

A Paris, Unibail-Rodamco est la lanterne rouge du CAC 40 avec un repli de 1,38%.

DERNIER VOTE EN VUE SUR LA RÉFORME FISCALE

En Asie, la Bourse de Tokyo a terminé en hausse de 0,1% au terme d’une séance indécise et l’indice MSCI regroupant les valeurs d’Asie et du Pacifique (hors Japon) est pratiquement inchangé. L’indice composite de la Bourse de Shanghai a terminé en baisse de 0,27%.

Wall Street a aussi clôturé en léger repli mardi soir, suspendue à l’adoption par le Congrès américain du projet de réforme fiscale voulue par Donald Trump. La Chambre des représentants américains a approuvé mardi le texte, suivie par le Sénat dans les premières heures de mercredi.

Le texte voté par le Sénat n’est toutefois pas exactement identique à celui voté par la Chambre, ce qui oblige les représentants à revoter mercredi pour que la loi soit définitivement adoptée et transmise au président Trump pour promulgation.

Le président américain a indiqué que la réforme serait transmise dans la matinée (heure américaine) à la Chambre des représentants pour un vote définitif. “Si elle est approuvée, il y aura une conférence de presse à la Maison blanche aux alentours de 13h00” (18h00 GMT), a-t-il ajouté.

Les élus américains doivent aussi adopter d’ici vendredi un projet de loi de financement de l’Etat fédéral pour éviter un “shutdown” des administrations publiques.

“Les marchés américains vont-ils vendre la nouvelle maintenant que la promulgation de la réforme fiscale paraît certaine? C’est une possibilité, d’autant que les investisseurs vont devoir se projeter sur le rendez-vous suivant : le plafond de la dette américaine, qui sera atteint samedi”, commente Tangi le Liboux, stratège chez Aurel BGC.

LE DOLLAR EST STABLE, LE PÉTROLE MONTE

Ce dernier ne prévoit pas de tempête sur les marchés avec les élections régionales convoquées pour jeudi en Catalogne.

“Même en cas de victoire des indépendantistes, il paraît peu probable qu’un nouveau référendum sur l’indépendance soit organisé rapidement. La situation devrait rester confuse encore longtemps en Espagne. Alors, à court terme, les marchés pourraient finalement végéter, à quelques jours du début des vacances de Noël”, dit-il.

Sur le marché des changes, le billet vert est stable face à un panier de devises de référence, la devise américaine ayant peu profité de la progression mardi des rendements obligataires américains.

Le rendement des Treasuries à 10 ans a ainsi touché un plus haut depuis la fin octobre, à 2,472%, sur fond d’optimisme sur une promulgation prochaine de la réforme fiscale.

De son côté, l’euro se maintient à plus de 1,1840 dollar après avoir été soutenu mardi par la remontée des rendements obligataires en Europe.

Sur le marché pétrolier, les cours du brut évoluent en légère hausse, soutenus par la fermeture de l’important oléoduc de Forties et par l’annonce, par l’American Petroleum Institute (API), d’un repli des stocks de brut la semaine dernière aux Etats-Unis.

Les données officielles de l’Energy Information Administration seront publiées mercredi à 15h30 GMT. Les analystes du secteur anticipent une nouvelle baisse des stocks de brut aux Etats-Unis, qui serait la cinquième consécutive.

édité par Blandine Hénault

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below