December 18, 2017 / 8:08 AM / a year ago

Japon: Nouvelles perquisitions liées au marché du maglev

TOKYO (Reuters) - Les locaux de deux des plus grands groupes de BTP japonais ont été perquisitionnés lundi dans le cadre d’une enquête fondée sur des soupçons d’entente illicite dans des contrats pour le train à sustentation magnétique maglev.

Les locaux de deux des plus grands groupes de BTP japonais, Shimizu et de Kajima, ont été perquisitionnés lundi dans le cadre d'une enquête fondée sur des soupçons d'entente illicite dans des contrats pour le train à sustentation magnétique maglev. /Photo prise le 18 décembre 2017/REUTERS/Toru Hanai

Les locaux en question sont situés à Tokyo et sont ceux de Shimizu et de Kajima, ont déclaré des porte-paroles des deux groupes de construction.

Une semaine auparavant, une enquête était ouverte sur Obayashi, un autre groupe de BTP, pour manipulation présumée d’un marché concernant à nouveau le maglev.

Shimizu a perdu 2,44% en Bourse de Tokyo et Kajima 2,68%, alors que l’indice Nikkei a gagné 1,55%.

Taisei, l’un des quatre grands groupes de BTP japonais participant au projet maglev, a cédé 1,79%. Un porte-parole a dit qu’il n’avait pas fait l’objet d’une perquisition.

Ce n’est pas la première fois que le secteur du bâtiment, à l’influence politique certaine au Japon, fait l’objet d’un scandale.

Le législation a été durcie ces dernières années pour éviter toute manipulation des marchés du BTP et Obayashi avait décidé en 2006 de faire signer à tous les dirigeants une charte de bonne conduite. La direction du groupe avait toutefois démissionné en bloc l’année suivante à la suite de la révélation d’un scandale.

Adossé à des prêts publics à taux d’intérêt bonifié et s’ajoutant au réseau du train à grande vitesse Shinkansen, le réseau maglev, qui relie Tokyo, Nagoya et Osaka, est loin de faire l’unanimité, ses détracteurs lui reprochant son coût et son manque de perspectives à l’exportation.

Ses partisans, emmenés par le Premier ministre Shinzo Abe, y voient au contraire l’opportunité de générer une croissance qui se fait attendre.

Les quatre grands groupes de BTP japonais ont récupéré 70% environ de tous les contrats du maglev, selon les médias japonais.

Makiko Yamazaki, Wilfrid Exbrayat pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below