December 16, 2017 / 10:44 AM / a year ago

Procter & Gamble fait entrer Peltz à son conseil d'administration

(Reuters) - Procter & Gamble a annoncé vendredi la nomination de Nelson Peltz au sein de son conseil d’administration bien que l’investisseur activiste ait perdu de justesse la bataille par actionnaires interposés lancée contre la direction du géant américain des produits de grande consommation.

Procter & Gamble a annoncé vendredi la nomination de Nelson Peltz (photo) au sein de son conseil d'administration bien que l'investisseur activiste ait perdu de justesse la bataille par actionnaires interposés lancée contre la direction du géant américain des produits de grande consommation. /Photo d'archives/REUTERS/Mike Blake

Cette annonce a fait grimper le cours de Bourse de P&G de 1% dans les transactions après la clôture à Wall Street.

Immédiatement après son assemblée générale annuelle mi-octobre, P&G avait affirmé que Nelson Peltz avait échoué de peu dans sa tentative d’obtenir un siège d’administrateur. Ce résultat avait été démenti un mois plus tard par un décompte provisoire effectué par un expert indépendant.

“Parce que le résultat de l’élection a été si serré, et parce qu’un grand nombre d’actionnaires a voté pour Nelson Peltz afin qu’il devienne administrateur, le conseil d’administration a participé à de nombreuses discussions avec M. Peltz au sujet d’un siège d’administrateur”, a déclaré le groupe vendredi, en assurant avoir entendu les appels en faveur d’une injection de sang frais dans son conseil d’administration.

Procter & Gamble explique avoir en conséquence porté la taille de son conseil de 11 à 13 membres afin d’y intégrer Nelson Peltz et un autre nouveau-venu, Joseph Jimenez, directeur général du laboratoire pharmaceutique suisse Novartis.

Le groupe propriétaire des couches Pampers, de la lessive Ariel ou encore des rasoirs Gillette et dont la capitalisation boursière dépasse les 230 milliards de dollars (196 milliards d’euros) a ajouté qu’un nouveau décompte des près de deux milliards de votes montrait que les actionnaires avaient élu les 11 administrateurs qu’il avait proposés, y compris Ernesto Zedillo, pour lequel le nombre de suffrages était extrêmement proche de celui de Nelson Peltz.

Face à ces résultats, P&G et Nelson Peltz ont discuté de manière “constructive” pour rapprocher leurs points de vue stratégiques. Les deux camps sont convenus que Procter & Gamble n’était pas prédisposé à accumuler une dette excessive, ni à réduire ses dépenses de recherche et développement, ni à prôner une scission du groupe ou un déménagement de son siège actuellement situé à Cincinnati, souligne le groupe, autant de demandes avancées pendant des mois par Nelson Peltz.

“En conséquence, nous nous sommes engagés à collaborer avec M. Peltz dans le meilleur intérêt des actionnaires”, dit P&G.

Dans un courriel, l’investisseur activiste, cofondateur du fonds Trian, se dit “impatient d’apporter des perspectives nouvelles au sein du conseil d’administration et de travailler de manière collaborative avec (le PDG) David (Taylor) et le reste du conseil d’administration pour soutenir une création de valeur de long terme pour les actionnaires de P&G”.

La nomination de Nelson Peltz sera effective le 1er mars et l’investisseur fera partie des candidats que P&G proposera à nouveau lors de la prochaine assemblée annuelle.

Siddharth Cavale à Bangalore; Bertrand Boucey pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below