December 15, 2017 / 10:58 AM / 8 months ago

Steinhoff Africa va rembourser un prêt à sa maison mère

JOHANNESBOURG (Reuters) - La filiale africaine du distributeur d’ameublement Steinhoff a dit vendredi qu’elle prévoyait de rembourser un prêt de 16 milliards de rands (1,01 milliard d’euros) que lui a consenti sa maison mère, cette dernière ayant un besoin urgent de capitaux frais après le scandale comptable révélé il a y une dizaine de jours.

Steinhoff, qui détient en tout plus de 40 enseignes ou marques à travers le monde, a vu son cours de Bourse plonger de 84% en trois jours la semaine dernière, à 0,35 euro, après l’annonce de la démission de Markus Jooste, de l’ouverture d’une enquête sur des irrégularités comptables et du report de la publication des résultats 2017.

Le groupe, dont la survie est menacée après la fonte de sa capitalisation boursière, cherche à lever au moins 2,4 milliards de dollars pour renforcer son bilan.

Steinhoff Retail Africa, entité scindée l’an dernier, a dit avoir demandé à Rand Merchant Bank d’arranger le refinancement des quelque 16 milliards de rands de prêts reçus de sa maison mère.

Reuters a rapporté mardi que Steinhoff envisageait de céder des participations d’un montant total de 1,4 milliard de dollars (1,18 milliard d’euros) dans les groupes sud-africains PSG Group et KAP Industrial afin de dégager des liquidités.

Steinhoff a fait appel au spécialiste des restructurations AlixPartners pour maintenir à flot son niveau de liquidité. Le groupe s’est également adjoint les conseils de la banque d’investissement américaine Moelis & Co pour l’aider à préparer une réunion avec ses créanciers prévue la semaine prochaine à Londres.

Le titre Steinhoff, dont la cotation primaire est à Francfort, avait rebondi en début de semaine mais il a replongé de 11,7% mercredi puis de 13,3% jeudi, à 0,57 euro, le groupe ayant fait savoir qu’il serait contraint de réviser également ses comptes 2016.

Vers 10h20 GMT, il plonge encore de 6,97% à 0,534 euro, accusant la deuxième baisse du Stoxx 600, en réaction à l’annonce faite jeudi par le groupe de la démission du président de son conseil de surveillance, le magnat sud-africain Christo Wiese, qui est aussi son principal actionnaire.

Tiisetso Motsoeneng, Benoit Van Overstraeten pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below