December 13, 2017 / 12:04 PM / a month ago

Metro table sur une hausse de ses résultats en 2017/2018

BERLIN (Reuters) - Le distributeur allemand Metro a dit mercredi tabler sur une hausse de ses profits en 2017/2018, fort de son recentrage sur ses activités de gros et ses hypermarchés après leur scission de l‘électronique grand public désormais propriété du groupe Ceconomy.

Metro, qui a des activités de grossiste dans 35 pays en plus de ses hypermarchés Real en Allemagne, s‘est séparé de Ceconomy en juillet en pariant que son indépendance lui permettra d‘améliorer ses performances et de réaliser des acquisitions.

“La cotation du nouveau Metro a posé les fondations pour délivrer encore plus d‘innovation et de croissance. Cela nous permettra aussi d‘améliorer notre capacité à générer des profits”, a déclaré le président du directoire, Olaf Koch, à l‘occasion de la publication des résultats du quatrième trimestre.

Il reconnaît cependant que Metro devra faire plus pour améliorer la marge opérationnelle de ses magasins cash-and-carry en Allemagne, qui n‘a été que de 0,4% sur l‘exercice 2016/2017, en offrant davantage de services à sa clientèle principale de l‘hôtellerie-restauration.

Lors d‘une conférence de presse, Olaf Koch a dit n‘être “pas mécontent” des ventes de la période des fêtes à ce stade, tout en notant que les journées les plus décisives restent à venir.

Le trimestre de Noël est le plus chargé de l‘année pour Metro.

Le groupe a dit tabler pour 2017/2018 sur une croissance du chiffre d‘affaires au moins équivalente à celle de 1,1% réalisée en 2016/2017, avec une hausse des ventes à périmètre comparable “légèrement supérieure” à celle de 0,5% alors enregistrée.

Il attend une progression de 10% de son excédent brut d‘exploitation (Ebitda), hors contribution de l‘immobilier, avec une amélioration aussi bien dans ses activités de gros que pour ses hypermarchés.

Les analystes prévoyaient en moyenne une hausse de 2% du chiffre d‘affaires en 2017/2018 et une croissance de 5% de l‘Ebitda.

Metro, qui avait déjà publié son chiffre d‘affaires du quatrième trimestre le 20 octobre, a fait état d‘un bénéfice avant intérêts et impôts (Ebit) ajusté de 267 millions d‘euros pour ces trois mois, dont 49 millions provenant de transactions immobilières.

Les analystes interrogés par Reuters prévoyaient en moyenne un Ebit de 260 millions d‘euros hors éléments exceptionnels.

“Hors effet fiscal et produit immobilier, le résultat est en deçà des attentes”, note Bruno Monteyne, analyste chez Bernstein. “Les activités opérationnelles sont clairement moins bonnes que ce qu‘anticipait le consensus.”

Le titre avance de 1,11% à 17,71 euros à la Bourse de Francfort vers 11h45 GMT, les investisseurs préférant retenir les perspectives pour la fin de l‘année.

Ceconomy, qui publie ses résultats la semaine prochaine, gagne pour sa part 1,78% à 11,72 euros.

Emma Thomasson, Véronique Tison pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below