December 12, 2017 / 4:08 PM / 7 months ago

Wall Street en désordre avant la Fed, Boeing soutient le Dow

(Reuters) - Les principaux indices de Wall Street évoluent dans le désordre mardi en début de séance alors que la Réserve fédérale entame un réunion de politique monétaire de deux jours qui devrait se conclure par une nouvelle hausse de ses taux d’intérêt.

Les principaux indices de Wall Street évoluent dans le désordre mardi en début de séance alors que la Réserve fédérale entame un réunion de politique monétaire de deux jours qui devrait se conclure par une nouvelle hausse de ses taux d'intérêt. L'indice Dow Jones gagne 0,39% quelques minutes après l'ouverture. /Photo prise le 6 décembre 2017/REUTERS/Brendan McDermid

L’indice Dow Jones gagne 97 points, soit 0,39%, à 24.480,75 points quelques minutes après l’ouverture. Le Standard & Poor’s 500, plus large, est quasiment inchangé (+0,03%) à 2.660,74 points et le Nasdaq Composite cède 0,13% à 6.866,11 points.

Le Dow est porté notamment par Boeing, qui prend 2,26% et à atteint un plus haut historique après avoir annoncé qu’il allait augmenter son dividende trimestriel et lancer un nouveau programme de rachat d’actions de 18 milliards de dollars (15,3 milliards d’euros).

L’attente de la fin de la réunion de la Fed pourrait limiter les mouvements à Wall Street ce mardi et mercredi. Un relèvement d’un quart de point de l’objectif des “Fed funds” est largement anticipé par les marchés, qui attendent surtout la conférence de presse que donnera Janet Yellen, la présidente de l’institution.

Les investisseurs veulent savoir ce qu’aura à dire la présidente de la banque centrale américaine sur le rythme des resserrements à venir et sur l’inflation, qui joue un rôle essentiel dans les décisions de la Fed mais tarde à remonter en dépit d’une situation proche du plein emploi aux Etats-Unis.

Dans ce contexte, les investisseurs ont appris avant l’ouverture de Wall Street que les prix à la production avaient enregistré en novembre aux Etats-Unis leur plus forte hausse en rythme annuel en près de six ans, à 3,1% en rythme annuel.

LE DOLLAR ET LES TAUX MONTENT

Le dollar s’apprécie de 0,2% face à un panier de devises de référence après cette publication et s’échange au plus haut depuis trois semaines, tandis que le rendement des obligations du Trésor américain à 10 ans est repassé au-dessus de 2,4%.

Aux valeurs à Wall Street, Comcast prend 2,13% après avoir fait savoir qu’il renonçait à son offre de rachat de l’essentiel des actifs de Twenty-First Century Fox (+0,55%), laissant Walt Disney (+0,53%) seul candidat pour cette opération de 40 milliards de dollars (34 milliards d’euros).

Dans le secteur des télécoms, Verizon prend 1,64% à la faveur d’un relèvement de recommandation.

A l’heure de l’ouverture de Wall Street, les Bourses européennes évoluaient dans le vert, la séance étant animée essentiellement par des opérations de fusions-acquisitions et soutenue par la progression des cours du pétrole.

Le baril de Brent a ainsi dépassé 65 dollars pour la première fois depuis mi-2015 après l’annonce de la fermeture pour réparations du plus gros oléoduc britannique en mer du Nord.

Le CAC 40 parisien prend 0,34%, le FTSE londonien 0,31% et le Dax allemand 0,08%.

Atos grimpe de 6,46%, en tête du CAC 40, après son offre d’achat sur Gemalto qui valorise le fabricant de cartes à puces 4,3 milliards d’euros. Gemalto bondit de 34,61%, la plus forte hausse de l’indice large européen Stoxx 600.

Patrick Vignal, édité par Marc Angrand

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below