December 12, 2017 / 6:57 AM / 8 months ago

Unibail-Rodamco acquiert l'australien Westfield pour 24,7 milliards de dollars

PARIS/SYDNEY (Reuters) - Unibail-Rodamco a annoncé mardi avoir conclu un accord pour racheter son concurrent australien Westfield pour 24,7 milliards de dollars américains (21,0 milliards d’euros), dette incluse, signant par la même occasion la plus grosse acquisition jamais effectuée en Australie.

Unibail-Rodamco a annoncé mardi avoir conclu un accord pour racheter son concurrent australien Westfield pour 24,7 milliards de dollars américains (21,0 milliards d'euros), dette incluse, signant par la même occasion la plus grosse acquisition jamais effectuée en Australie. /Photo d'archives/REUTERS/Mike Blake

Le groupe franco-néerlandais spécialisé dans les centres commerciaux précise dans un communiqué que son offre comprend un paiement en numéraire et un apport d’actions, valorisant l’action Westfield à 7,55 dollars US.

Sur la base du cours de clôture de Westfield à la date du 11 décembre, l’offre offre une prime de 17,8%, ajoute Unibail-Rodamco.

Cette transaction illustre une accélération du mouvement de consolidation dans le secteur des centres commerciaux confronté à la concurrence de géants du commerce en ligne comme Amazon.

Pour financer la transaction, Unibail-Rodamco a conclu auprès de Deutsche Bank et Goldman Sachs un financement de 6,1 milliards d’euros pour payer ce qui servira à régler le paiement en numéraire et à couvrir une partie du refinancement de Westfield.

Le groupe franco-néerlandais indique en outre qu’il a identifié environ trois milliards d’euros d’actifs à céder dans les prochaines années, sans donner plus de précision.

Pour le paiement de la transaction en actions, Unibail-Rodamco prévoit d’émettre 38,7 millions de titres, représentant 8,67 milliards d’euros sur la base de son cours de clôture lundi.

La clôture de l’opération est prévue pour le deuxième trimestre 2018.

Le nouvel ensemble fusionné Unibail-Rodamco-Westfield aura un patrimoine d’actifs immobiliers de 61,1 milliards d’euros avec une présence dans 27 grandes villes dans le monde.

Le potentiel de synergies liées au rapprochement des deux groupes est chiffré à 100 millions d’euros, dont 40 millions de synergies de revenus.

Matthieu Protard à Paris et Bryon Kaye à Sidney, édité par Véronique Tison

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below