December 8, 2017 / 12:35 PM / a month ago

Ericsson songe à une dépréciation de survaleur après sa réorganisation

STOCKHOLM (Reuters) - Ericsson a annoncé vendredi qu‘il pourrait devoir enregistrer dans ses comptes une dépréciation de survaleur concernant ses activités de services numériques et de médias, ce qui pourrait affecter le bénéfice opérationnel de l‘équipementier de réseaux mobiles mais pas sa génération de trésorerie.

Le groupe suédois est confronté à la concurrence de Huawei et de Nokia au moment où les opérateurs télécoms ont réduit leurs investissements avant le déploiement de la prochaine génération de technologie 5G.

Face à ces difficultés, Ericsson a entrepris de réduire ses coûts et de se réorganiser. Une réévaluation de sa situation financière destinée à refléter sa nouvelle structure a mis en lumière la possible nécessité de ces dépréciations.

“S‘il s‘avère que nous procédons à une dépréciation de survaleur, nous voulons souligner que cela n‘est pas dû à l‘activité au cours du (quatrième) trimestre mais plutôt à des questions comptables”, a dit le directeur financier, Carl Mellander, à Reuters.

Ericsson précisera le résultat de ce réexamen avant la publication de ses comptes du quatrième trimestre le 31 janvier.

Le titre Ericsson prenait 0,28% à 11h56 GMT en Bourse de Stockholm, dont l‘indice phare gagnait 1,07% au même moment. Son concurrent finlandais Nokia était pour sa part en hausse de près de 1%.

Olof Swahnberg; Bertrand Boucey pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below