December 8, 2017 / 8:29 AM / 5 months ago

Nette accélération de la production industrielle française en octobre

PARIS (Reuters) - La production industrielle de la France a franchement accéléré en octobre après son léger rebond de septembre, progressant de 1,9% sous l’effet notamment d’une forte progression dans les biens d’équipements ainsi que dans des secteurs comme la pharmacie ou la chimie, selon les données publiées vendredi par l’Insee.

La production industrielle de la France a franchement accéléré en octobre après son léger rebond de septembre, progressant de 1,9% sous l'effet notamment d'une forte progression dans les biens d'équipements ainsi que dans des secteurs comme la pharmacie ou la chimie. /Photo d'archives/REUTERS/Yoan Valat

La seule production manufacturière (hors énergie) a quant à elle accéléré encore plus nettement en octobre, affichant une hausse de 2,7%.

L’Insee a également révisé en hausse de 0,2 point l’évolution de ces deux indicateurs en septembre, évoquant désormais une progression de 0,8% pour la production industrielle et de 0,6% pour la production manufacturière.

Avec cette hausse de 1,9%, la production industrielle progresse à son rythme le plus rapide depuis le mois de mai 2017 et dépasse largement les attentes des économistes interrogés par Reuters, qui tablaient en moyenne sur une baisse de 0,1%.

La production manufacturière connaît quant à elle sa progression la plus rapide depuis le mois de mars 2017.

Sur un an, la production industrielle affiche une hausse de 3,2% et la production manufacturière enregistre une progression plus marquée, de 3,7%.

Ces chiffres solides sont de bon augure pour la croissance globale du quatrième trimestre, alors que la consommation des ménages en biens, moteur traditionnel de l’économie française, a chuté de 1,9% en octobre.

En octobre, la production a fortement accéléré dans les biens d’équipements (+6,1% après +0,1%), en particulier dans certains types de machines et équipements (+11,7% après −2,1%) et dans les produits informatiques, électroniques et optiques (+3,5% après +1,0%).

La production a également accéléré dans les “autres industries” (+2,7% après +2,1%), notamment sous l’effet d’une croissance vigoureuse dans la pharmacie (+8,2% après +14,4%) et d’une nette accélération dans la chimie (+2,7% après +0,9%).

La production a renoué avec une croissance positive dans les matériels de transports (+1,9% après −3,8%), avec une nouvelle progression dans l’automobile (+5,7% après +4,8%).

La production est en revanche restée stable dans l’agroalimentaire et elle s’est nettement repliée (−3,4% après +1,9%) dans les industries extractives, énergie, eau avec un fort recul de la production d’électricité et de gaz (−5,2% après +2,4%) en lien avec une météo relativement clémente.

La production a également diminué de 3,4% dans le secteur de la cokéfaction et du raffinage, après une quasi stabilité en septembre (+0,1%).

Myriam Rivet, édité par Simon Carraud

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below