4 décembre 2017 / 11:26 / il y a 8 jours

Natixis mise sur l'obligataire et les dérivés pour sa BFI en Asie

HONG KONG (Reuters) - Natixis veut accroître de plus de 15% dans les deux ans qui viennent la part de l‘Asie dans ses revenus de banque de financement et d‘investissement, l‘établissement français se développant en gestion obligataire et dérivés actions, a déclaré à Reuters son directeur général Laurent Mignon.

Natixis veut accroître de plus de 15% dans les deux ans qui viennent la part de l'Asie dans ses revenus de banque de financement et d'investissement, l'établissement français se développant en gestion obligataire et dérivés actions, a déclaré à Reuters son directeur général Laurent Mignon. /Photo d'archives/REUTERS/Charles Platiau

L‘Asie compte actuellement pour 13% de ces revenus et en est déjà le plus gros contributeur.

Natixis, a ajouté Laurent Mignon lors d‘une interview, a aussi l‘intention de continuer à augmenter ses effectifs dans la région, où il emploie actuellement 620 personnes. La banque, a-t-il précisé, vise une hausse des effectifs de 10% par an pendant les trois années qui viennent.

Dans le nouveau plan stratégique à horizon 2020 de la filiale du groupe BPCE, l‘Asie fait partie, avec les Etats-Unis, d‘une zone de développement prioritaire dans la banque de financement et d‘investissement (BFI).

Natixis souhaite en effet générer 40% de ses revenus en BFI aux Etats-Unis et en Asie-Pacifique en 2020.

“Nous n‘essayons pas de rivaliser sur les segments où tout le monde est déjà. Nous essayons de capter quelques thèmes sur lesquels nous avons de la valeur à apporter à nos clients et que nous faisons bien”, explique Laurent Mignon à Reuters, à l‘occasion d‘un déplacement en Asie.

“Le potentiel de croissance de l‘activité est ici très important et est essentiel pour nous”, ajoute-t-il.

En Asie, la banque française a profité de la demande croissante des investisseurs, et en particulier des assureurs, pour des produits à haut rendement pour renforcer ses activités dans les marchés obligataires et les dérivés actions.

Après avoir établi de solides présences dans ces activités au Japon, Corée du Sud et à Taiwan, Natixis veut accélérer ses activités dans l‘obligataire et les dérivés actions sur des marchés comme l‘Australie et Singapour.

“Nous commençons à être plus proches de nos clients. Nous recrutons des équipes dédiées pour l‘obligataire”, déclare Alain Gallois, responsable de la banque de grande clientèle de Natixis pour l‘Asie-Pacifique.

Lors d‘une journée investisseurs organisée à Londres le 19 novembre, la direction de Natixis a dit vouloir privilégier le développement de sa BFI dans quatre secteurs prioritaires : l‘énergie et les ressources naturelles, l‘aviation, les infrastructures et l‘immobilier.

A la Bourse de Paris, l‘action Natixis gagne 1,59% à 6,76 euros à midi, et surperforme l‘indice SBF 120 (+0,9%) et l‘indice sectoriel européen de la banque (+1,15%).

Matthieu Protard pour le service français, édité par Dominique Rodriguez

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below