1 décembre 2017 / 15:26 / dans 13 jours

Wall Street hésitante, suspendue aux avancées sur la réforme fiscale

PARIS (Reuters) - Après avoir battu des records la veille, la Bourse de New York a ouvert vendredi en très légère baisse, le report du vote du Sénat sur le projet de réforme fiscale présenté par les républicains ayant douché les espoirs d‘avancées sur un texte attendu depuis plusieurs mois par les investisseurs.

Après avoir battu des records la veille, la Bourse de New York a ouvert vendredi en très légère baisse, le report du vote du Sénat sur le projet de réforme fiscale présenté par les républicains ayant douché les espoirs d'avancées sur un texte attendu depuis plusieurs mois par les investisseurs. L'indice Dow Jones cède 0,1%. /Photo prise le 30 novembre 2017/REUTERS/Brendan McDermid

L‘indice Dow Jones se maintient au-dessus des 24.000 points mais cède 23,63 points, soit 0,1%, à 24.248,72 points. Le Standard & Poor’s 500, plus large, recule de 0,09% à 2.645,14 points et le Nasdaq Composite cède 0,4% à 6.846,49 points.

Portés jeudi par un vent d‘optimisme sur les avancées du projet de réforme fiscale voulue par Donald Trump, le Dow Jones a franchi le seuil des 24.000 points pour la première fois de son histoire et le S&P-500 a aussi terminé la séance sur un record.

Mais dans la nuit, le Sénat américain a finalement reporté le vote sur le texte présenté par les républicains, un amendement proposé par des tenants de la rigueur budgétaire ayant bloqué la progression législative.

Les élus devraient reprendre l‘examen et le vote du texte ce vendredi à partir de 16h00 GMT.

Le sénateur republicain Steve Daines, dont le vote est déterminant pour l‘avenir de la réforme fiscale, a annoncé qu‘il voterait en sa faveur, ce qui a permis aux contrats à terme sur les indices américains de réduire leurs pertes avant l‘ouverture du marché.

Le dollar gagne 0,08% face à un panier de devises de référence et l‘euro recule de 0,26% à 1,187 dollar.

Au chapitre macroéconomique, les investisseurs suivront à 15h00 GMT l‘indice PMI manufacturier et à 16h00 GMT les dépenses de contruction.

Aux valeurs, le conflit judiciaire continue entre Apple et Qualcomm, qui a annoncé le dépot de trois nouvelles plaintes contre la firme à la pomme pour violation de brevets portant sur des composants utilisés dans la fabrication de l‘iPhone. Qualcomm perd 0,86% et Apple cède 0,93%.

General Motors perd 1,21% après avoir annoncé une baisse de 2,9% sur un an de ses ventes automobiles en novembre aux Etats-Unis. A l‘inverse, Ford gagne 0,52% après avoir enregistré une progression de 6,7% de ses ventes en novembre par rapport à l‘an dernier.

C‘est l‘action Ulta Beauty qui signe la plus forte baisse du S&P-500 (-3,52%) après des prévisions de ventes annuelles jugées décevantes.

Sur le marché pétrolier, les cours du baril continuent de progresser au lendemain de l‘accord de l‘Opep et des pays extérieurs au cartel de prolonger jusqu‘à fin 2018 la réduction de la production de pétrole.

A l‘heure de l‘ouverture, les marchés européens sont en repli, sauf le Footsie en hausse de 0,09% grâce à la baisse du sterling. Le Stoxx 600 cède 0,2% et le CAC 40 plie de 0,34%.

édité par Blandine Hénault

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below