30 novembre 2017 / 15:55 / dans 17 jours

Wall Street monte avec le secteur de l'énergie, le dollar baisse

PARIS (Reuters) - La Bourse de New York a ouvert en hausse jeudi, soutenue par la progression du compartiment de l‘énergie après la décision de l‘Opep de prolonger son accord de réduction de la production.

La Bourse de New York a ouvert en hausse jeudi. Vers 15h15 GMT, l'indice Dow Jones gagne 0,57%. /Photo prise le 17 novembre 2017/REUTERS/Brendan McDermid

Cette hausse sectorielle contrebalance les doutes sur la réforme fiscale, actuellement en discussion au Sénat, qui font reculer le dollar et les rendements obligataires.

Vers 15h15 GMT, l‘indice Dow Jones gagne 136,82 points, soit 0,57%, à 24.077,5 points, franchissant pour la première fois de son histoire le seuil des 24.000. Le Standard & Poor’s 500, plus large, progresse de 0,47% à 2.638,48 points et le Nasdaq Composite prend 0,33% à 6.846,94 points.

De nouveaux doutes planent sur le projet de réforme fiscale après que la sénatrice républicaine Susan Collins a déclaré au quotidien Christian Science Monitor qu‘il lui serait difficile de voter en faveur du projet de loi, invoquant des inquiétudes sur les soins de santé et la baisse d‘impôts.

Sur le marché des changes, le billet vert s‘est orienté à la baisse et recule de 0,38% face à un panier de devises de référence alors que l‘euro gagne 0,59%. Le rendement des Treasuries à 10 ans est retombé à 2,384% contre un pic en séance à 2,4%.

Sur le marché pétrolier, les cours du brut léger américain et du Brent progressent nettement alors que l‘Opep et ses alliés ont décidé de prolonger leur accord de réduction de la production jusqu‘à la fin 2018.

Le Brent de la mer du Nord gagne plus de 1% à près de 64 dollars le baril et le brut léger américain prend 0,5%. A Wall Street, le compartiment de l‘énergie grimpe de 1,33%, soit de loin la plus forte hausse sectorielle.

Au chapitre macroéconomique, les dépenses de consommation ont ralenti en octobre aux Etats-Unis tandis que l‘indice d‘inflation “core PCE”, très suivi par la Réserve fédérale pour la conduite de sa politique monétaire, a augmenté de 0,2%, conformément aux attentes.

Les inscriptions hebdomadaires au chômage ont baissé pour la deuxième semaine d‘affilée, dans un contexte de poursuite du resserrement des conditions du marché du travail.

Les investisseurs suivront à partir de 17h00 GMT l‘intervention publique de Jerome Powell, successeur présumé de Janet Yellen à la tête de la Réserve fédérale.

SEARS ET COSTCO EN FORTE HAUSSE

Après le repli marquée de la veille, le secteur des valeurs technologiques gagne 0,48% et celui des semi-conducteurs 0,83%.

Après neuf séances consécutives de hausse, Juniper Networks, cède 4,95%. Nokia a démenti négocier le rachat de l‘équipementier de réseaux américain, réfutant ainsi les informations de CNBC.

Sears Holding bondit de 12,35% après avoir annoncé une réduction de près de 200 millions de dollars (168,7 millions d‘euros) de sa perte trimestrielle grâce à une baisse des charges opérationnelles liée à la fermeture de plusieurs magasins.

Les distributeurs Kroger et Costco gagnent respectivement 12,63% et 3,6%, leurs résultats trimestriels étant bien accueillis par le marché.

Au moment de l‘ouverture de Wall Street, les marchés européens effaçaient leurs gains avec la hausse de l‘euro. Le Stoxx 600 et le CAC 40 sont pratiquement inchangés mais le Dax gagne encore 0,18%.

La livre sterling a aussi creusé ses pertes face au dollar, ce qui pénalise le FTSE londonien (-0,44%).

Sruthi Shankar et Rama Venkat Raman, Laetitia Volga pour le service, édité par Blandine Hénault

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below