29 novembre 2017 / 15:33 / dans 16 jours

Wall Street dans le désordre, le Nasdaq plie

(Reuters) - La Bourse de New York évolue mercredi dans le désordre à l‘approche de la mi-séance, pénalisée notamment par un net repli des valeurs technologiques pesant sur le Nasdaq.

La Bourse de New York évolue en hausse en début de séance, soutenue par le vote de la commission budgétaire du Sénat sur la réforme fiscale et la révision à la hausse du PIB. Vers 15h20 GMT, l'indice Dow Jones gagne 105,8 points, soit 0,44%. REUTERS/Photo d'archives/Brendan McDermid

Le Dow Jones prend 0,2% vers 17h30 GMT, soutenu notamment par des avancées sur le dossier de la réforme fiscale et la révision à la hausse de la croissance de l‘économie américaine au troisième trimestre.

Le Nasdaq perd en revanche 1,3% avec notamment un repli de 2,7% pour Apple, qui pèse également sur le Standard & Poor‘s, lequel s‘est retourné à la baisse (-0,16%).

Le secteur des semi-conducteurs, dont le niveau élevé de valorisation inquiète les investisseurs, souffre particulièrement avec une baisse de près de 5% pour son indice sectoriel.

“Nous assistons à un ensemble de prises de position défensives avec des prises de bénéfices sur les secteurs à forte croissance, en particulier la technologie, au profit de secteurs qui devraient mieux résister en cas de mauvaise nouvelle sur la réforme fiscale ou le plafond de la dette”, explique Jonathan Mackay, chargé de la stratégie d‘investissement chez Schroders.

Comme pour illustrer son propos, l‘indice de référence des valeurs financières prend encore près de 2% après avoir gagné 2,5% mardi à la suite de l‘audition de Jerome Powell au Sénat.

Le successeur désigné de Janet Yellen à la tête de la Réserve fédérale a conforté le scénario de remontée graduelle des taux et s‘est réaffirmé favorable à un assouplissement de la réglementation financière.

LE PIB REVU À LA HAUSSE

Du côté des indicateurs, le département du Commerce a revu à la hausse son estimation de croissance de l‘économie américaine au troisième trimestre. Le produit intérieur brut a ainsi progressé de 3,3%, son rythme annualisé le plus élevé depuis trois ans.

Le dollar et les contrats à terme de Wall Street n‘ont pas réagi à la statistique, contrairement au rendement des emprunts d‘Etats américains à 10 ans, passé de 2,35% à 2,37%.

Le billet vert recule légèrement face à un panier de devises de référence (-0,1%).

Le marché prendra connaissance deux heures avant la clôture de Wall Street du “Livre Beige” sur l‘état de la conjoncture, qui servira de base aux discussions lors de la réunion du comité de politique monétaire de la banque centrale américaine des 12 et 13 décembre.

Aux valeurs, Autodesk chute de plus de 15%, la plus forte baisse du S&P 500, après avoir annoncé la suppression d‘environ 13% de ses effectifs dans le cadre d‘un plan de restructuration et l‘abaissement de sa fourchette haute de prévision annuelle de nouveaux abonnés.

Le départ du fondateur et directeur général de Chipotle permet au titre du groupe de restauration rapide de gagner plus de 3%.

A la hausse également, le titre Allergan gagne près de 4%, bénéficiant d‘un relèvement de conseil de Morgan Stanley à “surpondérer”.

édité par Patrick Vignal et Bertrand Boucey

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below