29 novembre 2017 / 06:28 / dans 16 jours

AT&T et Time Warner disent que leur fusion est "pro-concurrence"

WASHINGTON (Reuters) - AT&T et Time Warner estiment dans un document transmis mardi à la justice que leur projet de fusion favorisait à la fois la concurrence et les consommateurs, les deux groupes rétorquant ainsi au département américain de la Justice, qui a déposé plainte il y a huit jours pour tenter de bloquer ce rapprochement.

AT&T et Time Warner estiment dans un document transmis mardi à la justice que leur projet de fusion favorisait à la fois la concurrence et les consommateurs, les deux groupes rétorquant ainsi au département américain de la Justice, qui a déposé plainte il y a huit jours pour tenter de bloquer ce rapprochement. /Photo d'archives/REUTERS/Mike Blake

Dans ce document signé par les deux groupes, ces derniers soulignent qu‘ils sont présents dans des marchés très concurrentiels, ajoutant que ceux-ci le demeureront une fois que sera finalisée leur fusion, qui prend la forme du rachat de Time Warner, géant des médias, par AT&T, numéro deux de la téléphonie mobile aux Etats-Unis, pour plus de 85 milliards de dollars (71,7 milliards d‘euros).

Le 20 novembre, le département américain de la Justice (DoJ) a affirmé dans sa plainte qu‘AT&T serait, avec le rachat de Time Warner, en position d‘exiger “des centaines de millions de dollars de plus par an” de la part de ses concurrents dans la télévision payante pour avoir accès aux chaînes et aux films de sa cible.

Une telle situation se répercuterait sur le prix des abonnements des particuliers à la télévision payante aux Etats-Unis, a ajouté le DoJ.

Au lendemain de l‘annonce de la plainte du DoJ, Donald Trump a redit mardi son désaccord avec le projet d‘acquisition de Time Warner par AT&T.

Le président américain, pourfendeur régulier de la chaîne d‘information en continu CNN qui appartient à Time Warner, avait fortement critiqué le projet de fusion pendant la campagne pour l‘élection présidentielle l‘an dernier, affirmant qu‘elle concentrerait trop de pouvoirs dans les mains d‘AT&T.

Diane Bartz, Benoit Van Overstraeten pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below