28 novembre 2017 / 21:07 / dans 18 jours

Wall Street à des sommets avec les taxes et la Fed

NEW YORK (Reuters) - La Bourse de New York a fini en hausse de plus de 1% mardi, ses trois principaux indices terminant à des niveaux records, emmenée par un secteur financier galvanisé par les propos de James Powell, le futur président de la Réserve fédérale, sur les taux et sur la réglementation.

La Bourse de New York a fini en hausse de plus de 1% mardi, ses trois principaux indices terminant à des niveaux records, emmenée par un secteur financier galvanisé par les propos de James Powell, le futur président de la Réserve fédérale, sur les taux et sur la réglementation. L'indice Dow Jones a gagné 1,09%. /Photo prise le 28 novembre 2017/REUTERS/Brendan McDermid

En fin de séance, la place américaine a également salué le fait que la commission budgétaire du Sénat a approuvé le projet de réforme de la fiscalité proposé par l‘administration Trump, qui sera donc présenté en séance plénière.

L‘indice Dow Jones a gagné 1,09%, soit 255,93 points, à 23.836,71. Le S&P-500, plus large, a pris 25,62 points, soit 0,98%, à 2.627,04. Le Nasdaq Composite a avancé de son côté de 33,84 points (+0,49%) à 6.912,36.

Les investisseurs suivent de près les progrès faits par le projet de réforme fiscale au Congrès, dans l‘espoir de voir les baisses d‘impôts sur les sociétés - promises par le candidat Trump lors de sa campagne - amplifier encore davantage le dynamisme du marché actions.

“Les intervenants essaient de se placer étant donné qu‘ils pensent désormais qu‘il va vraiment se passer quelque chose en matière de réforme fiscale pour les entreprises”, note Rick Meckler, président de LibertyView Capital Management.

Lors de son audition de confirmation par la commission bancaire du Sénat, James Powell, qui remplacera Janet Yellen à la tête de la Fed en février, a déclaré que la banque centrale américaine relèverait sans doute les taux d‘intérêt à nouveau le mois prochain.

Actuellement membre du conseil des gouverneurs de la Fed, James Powell s‘est dit favorable à un allègement de la réglementation du secteur financier, estimant qu‘après des années d‘enrichissement du corpus de règles, il fallait prendre une pause et examiner ce qui avait été fait.

DE BONS INDICATEURS

Le dollar a également été bien orienté face à un panier de devises internationales tandis que des valeurs refuge telles que les emprunts du Trésor américain et l‘or n‘ont guère bougé.

Les cours du pétrole ont en revanche terminé en baisse, accusant leur deuxième repli de suite, malgré la probable décision de l‘Opep et de la Russie concernant une prolongation de leur accord de réduction de la production sur la totalité de l‘année 2018.

Avec un gain de 3,50% à 101,36 dollars, l‘action JPMorgan Chase a inscrit la meilleure performance du Dow Jones tandis que l‘indice S&P 500 des valeurs financières a terminé sur un bond de 2,58%, soit la plus forte hausse sectorielle du jour.

Les indicateurs macro-économiques du jour ont également porté la coté avec, d‘un côté, un indice de confiance du consommateur qui s‘est sensiblement amélioré en novembre, contrairement aux attentes du marché, pour atteindre son meilleur niveau depuis exactement 17 ans,

De l‘autre, les prix immobiliers des 20 principales métropoles américaines ont augmenté de 6,3% en septembre sur un an, soit un peu plus que prévu.

“Certaines des statistiques du jour confirment l‘environnement de rêve que nous connaissons en ce moment”, a déclaré Anthony Saglimbene, chargé de la stratégie chez Ameriprise.

“Le taux de chômage et les taux d‘intérêt sont bas, la confiance et le prix des actifs sont élevés.”

L‘élan de Wall Street a un temps été freiné en séance par les informations disant que la Corée du Nord avait procédé mercredi à un nouveau tir de missile qui s‘est abattu près des côtes japonaises.

Du côté des fusions & acquisitions, le titre Regal Entertainment a terminé sur bond de 7,56% à 19,63 dollars après des informations Reuters disait que l‘exploitant de salles de cinéma avait été approché par son concurrent britannique Cineworld en vue d‘une fusion.

Avec la contribution de Sruthi Shankar et Rama Venkat Raman à Bangalore

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below