28 novembre 2017 / 12:17 / il y a 18 jours

Les actions en hausse, le dollar monte avant l'audition de Powell

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes évoluent en hausse à mi-séance, portées par la progression de plusieurs poids lourds de la cote, et Wall Street est attendue en territoire positif avant l‘audition très attendue au Sénat de Jerome Powell, probable futur président de la Réserve fédérale américaine.

À Paris, le CAC 40 gagne 0,55% à 5.389,42 points vers 11h55 GMT. À Francfort, le Dax prend 0,33% et à Londres, le FTSE 100 avance de 0,62%. /Photo d'archives/REUTERS/Suzanne Plunkett

À Paris, le CAC 40 gagne 0,55% à 5.389,42 points vers 11h55 GMT. À Francfort, le Dax prend 0,33% et à Londres, le FTSE 100 avance de 0,62%. L‘indice paneuropéen FTSEurofirst 300 est en hausse de 0,55%, l‘EuroStoxx 50 de la zone euro de 0,48% et le Stoxx 600 de 0,5%.

Les futures sur indices new-yorkais signalent une ouverture de Wall Street en légère hausse. Wall Street a fini sur une note indécise lundi après avoir inscrit de nouveaux records en début de séance.

Les investisseurs américains attendent principalement, à partir de 15h00 GMT, l‘audition de Jerome Powell au Sénat, première étape du processus de confirmation du candidat de Donald Trump pour remplacer Janet Yellen à la présidence de la Réserve fédérale en février.

Si la confirmation par les sénateurs semble, sauf énorme surprise, une formalité, le marché sera à l‘affût des indications que pourrait donner Jerome Powell sur ses intentions en matière de relèvement des taux d‘intérêt. Dans sa déclaration introductive, publiée dès lundi, il s‘est engagé “à réagir fermement” à toute nouvelle crise économique ou financière, sans guère plus de précision.

“Nous nous attendons à ce que M. Powell se tienne à distance des questions budgétaires tout en réitérant son soutien à des hausses de taux graduelles et en disant vouloir assouplir la réglementation financière, notamment pour les banques régionales”, expliquent les économistes de Société générale dans une note.

En attendant, le dollar reprend un peu de terrain face aux autres devises, ramenant l‘euro sous le seuil de 1,19.

Les cambistes gardent aussi un oeil sur d‘éventuelles annonces touchant au projet de réforme fiscale aux Etats-Unis, sur lequel la commission du Budget du Sénat est censée se prononcer dans la semaine. Deux sénateurs républicains ont déjà prévenu qu‘ils pourraient voter contre, ce qui priverait le président de la majorité nécessaire.

Le yen a retrouvé son niveau de lundi soir après avoir été dopé pendant quelques heures par des informations sur de possibles préparatifs nord-coréens en vue d‘un tir de missile.

OCADO BONDIT DE PLUS DE 20%

Sur le marché obligataire, les rendements des emprunts d‘Etat de la zone euro sont en légère baisse, sous 0,34% pour le dix ans allemand, un repli favorisé entre autres par le risque d‘une chute du gouvernement irlandais, qui compliquerait un peu plus les discussions au sein de l‘Union européenne, sur le Brexit en particulier.

L‘écart de rendement entre titres irlandais et allemands est proche de son plus haut niveau depuis un mois.

Aux valeurs en Europe, la hausse la plus spectaculaire du jour revient au distributeur en ligne britannique Ocado, qui bondit de 21,04% après un accord avec le français Casino (+2,12%).

Les spécialistes de l‘énergie éolienne Siemens Gamesa et Vestas prennent respectivement 6,85% et 5,9%, profitant de l‘annonce de nouveaux contrats et d‘informations de presse sur une prochaine relance d‘importants appels d‘offres en Inde après des mois de suspension.

Royal Dutch Shell gagne 3,48%, le marché saluant la fin du paiement optionnel du dividende en actions et le relèvement des prévisions de flux de trésorerie, après trois d‘austérité financière due à la chute du prix du baril.

Dans le secteur bancaire, Société générale (+0,50%) amplifie sa progression à la mi-journée. Si le marché n‘a pas été impressionné outre-mesure par le plan stratégique dévoilé lundi soir, il est rassuré par les déclarations du groupe assurant que les provisions pour litiges sont suffisantes.

A Londres, le rapport de stabilité financière publié en début de journée par la Banque d‘Angleterre affecte diversement les principales banques du Royaume-Uni, même si la BoE n‘exige aucun renforcement des fonds propres dans l‘immédiat : si HSBC gagne 0,86%, Lloyds Banking Group cède ainsi 2,05%.

Les cours du pétrole sont repartis à la baisse et reculent de plus de 1%, la prudence l‘emportant à 48 heures de la réunion de Vienne entre Etats membres de l‘Opep et plusieurs autres grands pays producteurs sur leur politique commune de production pour 2018.

Dans ses nouvelles prévisions, l‘Agence internationale de l‘énergie (AIE) estime que le marché mondial du brut pourrait se tendre au second semestre de l‘an prochain.

L‘évolution de l‘économie et des marchés financiers en Chine continue parallèlement de peser sur les cours des matières premières: le cuivre cède 1,82%, le nickel 1,99%.

Edité par Blandine Hénault

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below