28 novembre 2017 / 09:16 / il y a 15 jours

La crise catalane a pesé sur la consommation en octobre

MADRID (Reuters) - Les ventes au détail en Espagne ont diminué en octobre pour la première fois en plus de trois ans, sous le coup d‘une forte baisse en Catalogne sur fond de bras de fer entre le gouvernement central de Madrid et les indépendantistes qui ont proclamé unilatéralement l‘indépendance de la province.

Les ventes au détail en Espagne ont diminué en octobre pour la première fois en plus de trois ans, sous le coup d'une forte baisse en Catalogne sur fond de bras de fer entre le gouvernement central de Madrid et les indépendantistes qui ont proclamé unilatéralement l'indépendance de la province. /Photo d'archives/REUTERS/Andrea Comas

Les ventes au détail ont reculé de 0,1% par rapport au même mois de 2016 en données ajustées du calendrier, après une hausse de 1,6% en septembre, selon les données publiées mardi par l‘Institut national de la statistique (Ine).

La hausse de septembre avait été annoncée à 2,1% en première estimation.

En données brutes, les ventes au détail ont reculé de 1,2% au niveau national. Parmi les 17 régions espagnoles, la Catalogne a accusé la plus forte baisse, de 3,9% sur un an, a ajouté l‘Ine.

La région industrialisée et prospère de Catalogne pèse lourdement dans l‘indice des ventes au détail, aux côtés de Madrid où elles sont ressorties stables en octobre.

Selon un analyste ayant eu accès au détail de la statistique, les ventes au détail ont aussi pâti le mois dernier du temps inhabituellement doux qui a pénalisé les ventes de vêtements.

Le vote illégal du 1er octobre en faveur de l‘indépendance de la Catalogne, suivi d‘une déclaration unilatérale de souveraineté qui a amené le pouvoir central à placer la région sous tutelle, a plongé l‘Espagne dans sa plus grave crise politique depuis 40 ans.

D‘autres indicateurs économiques régionaux ont montré un impact sur les créations d‘emplois, les immatriculations de voitures et les nuitées d‘hôtel. Près de 3.000 entreprises ont en outre annoncé le transfert de leur siège social depuis le vote.

Le gouvernement a estimé que la croissance espagnole pourrait n‘être que de 2,3% l‘an prochain si les tensions politiques persistent après les élections régionales du 21 décembre, alors qu‘elle pourrait atteindre 3% dans le cas contraire.

L‘Organisation de coopération et le développement économiques (OCDE) a réduit mardi de 0,1 point sa prévision de croissance pour l‘Espagne en 2018, à 2,3%, en notant que la crise catalane pourrait peser sur la demande intérieure.

Paul Day, Véronique Tison pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below