November 27, 2017 / 3:55 PM / 10 months ago

Teva annonce une réorganisation, le titre grimpe

TEL AVIV (Reuters) - Teva Pharmaceutical Industries a annoncé lundi modifier son organigramme et sa structure, dans l’espoir notamment de rassurer les investisseurs inquiets de l’endettement du groupe.

Le siège de Teva Pharmaceutical Industries à Jérusalem. Le groupe israélien a annoncé lundi modifier son organigramme et sa structure afin de répondre à la pression extérieure et améliorer son efficacité en interne. /Photo prise le 14 mai 2017/REUTERS/Ronen Zvulun

L’action Teva, en chute libre cette année en raison de la baisse des marges dans les génériques et des acquisitions onéreuses réalisées par le groupe, a gagné jusqu’à 7,1% en réaction à ces annonces à Wall Street, à 14,57 dollars, et conserve un gain de près de 5% à 14,30 dollars vers 16h00 GMT.

Le groupe israélien va regrouper sa division de génériques, Generic R&D, et sa division de médicaments de spécialité, Speciality R&D, au sein d’une seule entité commerciale.

Le numéro un mondial des génériques a également précisé que le responsable de la recherche et développement, Michael Hayden, le patron de la division médicaments de spécialité Rob Koremans et Dipankar Bhattacharjee, le directeur des activités génériques, quitteraient leurs fonctions à la fin de l’année.

Michael McClellan a par ailleurs été confirmé au poste de directeur financier dont il assurait l’intérim depuis le mois de juillet.

“Notre nouvelle structure favorisera une meilleure harmonisation et une meilleure intégration entre la R&D, les opérations et les régions commerciales, ce qui nous rendra plus souples, plus légers et plus rentables”, a déclaré Kåre Schultz, le président-directeur général, qui a rejoint la société début novembre.

Teva ploie sous une dette de près de 35 milliards de dollars (29,6 milliards d’euros) depuis l’acquisition l’an dernier d’Actavis, l’activité de génériques d’Allergan, et a cédé des actifs pour honorer ses échéances, mais les investisseurs réclament plus de clarté sur la stratégie future.

“Teva prend des décisions et agit pour répondre aux pressions extérieures et aux insuffisances internes”, a dit Kåre Schultz, ajoutant que la direction travaillait à un plan de restructuration qui devrait être présenté à la mi-décembre.

Le site d’information Calcalist a rapporté la semaine dernière que Teva s’apprêtait à réduire ses effectifs de 20 à 25% en Israël, où il emploie 6.860 personnes, et à supprimer plusieurs milliers de postes aux Etats-Unis également.

Ces informations lui ont valu une convocation devant une commission du Parlement israélien. Le groupe ne s’y est pas rendu mais a adressé une lettre à la présidente de la commission affirmant que des décisions importantes étaient nécessaires pour garantir son avenir et stabiliser sa situation financière.

Au cours de clôture de vendredi, le titre Teva coté à New York accusait une baisse de 62,2% depuis le début de l’année.

Ari Rabinovitch; Catherine Mallebay-Vacqueur pour le service français, édité par Véronique Tison

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below