November 21, 2017 / 7:57 AM / a year ago

EasyJet confiant pour sa politique des prix au permier trimestre

LONDRES (Reuters) - EasyJet a dit mardi s’attendre à une évolution des tarifs positive, favorisée par la disparition de certaines de ses concurrentes et les difficultés de Ryanair, avant l’entrée en fonction de son nouveau directeur général.

EasyJet a dit mardi s'attendre à une évolution des tarifs positive, favorisée par la disparition de certaines de ses concurrentes et les difficultés de Ryanair, avant l'entrée en fonction de son nouveau directeur général. /Photo prise le 19 octobre 2017/REUTERS/Régis Duvignau

La compagnie aérienne britannique à bas coûts a annoncé vendredi avoir choisi Johan Lundgren, directeur général adjoint du voyagiste TUI, pour succéder à Carolyn McCall, qui quittera la société à la fin de l’année pour devenir directrice générale du groupe britannique de télévision ITV.

EasyJet a annoncé un nombre de passagers record dans un secteur du transport aérien qui a vu le dépôt de bilan de Monarch, d’Air Berlin et d’Alitalia.

La compagnie aérienne a expliqué que la réduction des capacités qui a résulté de ces faillites, et la série d’annulations de vols de sa concurrente Ryanair, avaient contribué à soutenir les prix. EasyJet a dit désormais tabler sur une croissance positive - entre 0% et 5% - de son revenu par siège, à taux de change constant, sur les trois derniers mois de l’année.

Carolyn McCall a déclaré que le contrôle des coûts avait conféré à la compagnie “un avantage stratégique au cours d’une période de faillites pour certaines et de difficultés opérationnelles pour d’autres”.

Le titre prend 6,18% à 1.357 pence vers 8h50 GMT à la Bourse de Londres, plus forte hausse de l’indice des valeurs européennes Stoxx 600, qui recule de 0,07% à ce stade.

Les analystes estiment que son successeur devrait poursuivre cette politique.

Le coût opérationnel par siège devrait baisser de 2% dans les 12 mois à fin septembre 2018, avant que la reprise prévue de certains actifs d’Air Berlin ne soit intégrée dans les comptes.

La compagnie aérienne à bas coûts a dit que les opérations de l’aéroport berlinois de Tegel enregistreraient une perte d’une soixantaine de millions d’euros l’an prochain, englobant des charges exceptionnelles d’une centaine de millions d’euros.

Le bénéfice imposable est pour sa part ressorti à 408 millions de livres (460,5 millions d’euros) sur l’exercice 2017, en hausse de 17,3% et dans la fourchette indicative de 405 à 410 millions donnée par easyJet.

Alistair Smout, Wilfrid Exbrayat et Catherine Mallebay-Vacqueur pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below