20 novembre 2017 / 12:05 / dans un mois

Renault signe avec Al-Futtaim pour entrer au Pakistan

PARIS (Reuters) - Renault a annoncé lundi la signature d‘un accord-cadre avec Al-Futtaim pour fabriquer et distribuer ses véhicules au Pakistan, un marché dont il est actuellement absent.

Renault a annoncé lundi la signature d'un accord-cadre avec Al-Futtaim pour fabriquer et distribuer des véhicules du groupe au losange au Pakistan, un marché dont il est actuellement absent. /Photo d'archives/REUTERS/Arnd Wiegmann

Cet accord prévoit notamment la construction d‘une nouvelle usine d‘assemblage à Karachi à partir du premier trimestre 2018 et la vente des premiers véhicules en 2019.

“Le groupe Renault est ravi de poursuivre son expansion géographique en entrant au Pakistan, un marché en plein essor affichant un taux de croissance annuel de 10%”, a déclaré Fabrice Cambolive, directeur des opérations de la région Afrique Moyen-Orient Inde (AMI) de Renault, cité dans un communiqué.

“Le Pakistan représente l‘un des marchés les plus dynamiques et attractifs de ces régions, notamment grâce à la nouvelle politique de développement automobile.”

Créée à Dubaï dans les années 1930 en tant que société de négoce, Al-Futtaim emploie aujourd‘hui 42.000 personnes dans quatre activités (automobile, services financiers, immobilier et commerce) et opère dans 29 pays.

Le groupe Renault voit un fort potentiel dans la région Afrique Moyen-Orient et Inde, où il compte porter ses ventes en volume à plus de 800.000 unités à la fin de son nouveau plan stratégique 2022, contre 491.000 l‘an dernier.

Le Pakistan constitue un maillon important de cette stratégie, avec une population qui dépasse 200 millions d‘habitants.

Le constructeur cherche à élargir sa présence mondiale grâce à de nouveaux marchés émergents, et réduire au passage sa dépendance vis-à-vis de pays comme le Brésil ou la Russie, prometteurs à long terme mais qui viennent de traverser une grave crise.

En octobre, le Figaro a rapporté que futur site de production pakistanais aurait une capacité de 50.000 voitures par an et assemblerait d‘abord le 4X4 low cost Duster, l‘un des grands succès commerciaux du groupe Renault.

De son côté, PSA, pour ne plus dépendre seulement d‘un marché chinois où il a subi d‘important revers commerciaux, mise lui aussi beaucoup sur l‘Afrique et le Moyen-Orient - une région qui ne comprend pas l‘Inde ou le Pakistan dans son propre découpage.

PSA vise plus de 500.000 ventes cette année dans la région, surtout grâce à l‘essor du marché iranien (plus de 400.000 ventes attendues en 2017), et 700.000 ventes en 2021, contre un total de 383.500 en 2016.

Edité par Pascale Denis

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below